De retour sur la toile, …

** Plusieurs mois d’absence, et pourquoi revenir écrire? **

Après plusieurs mois d’absence et de réflexion sur l’évidence ou non de rédiger de nouveau des posts, de questionnement sur le pourquoi du comment, des interrogations sur les sujets que je pouvais ou non partager…

Je vous avoue qu’il est pour moi pas facile d’écrire de nouveau. Je ne sais pas ce que je peux ou non partager, quelles sont les limites des choses à écrire, est-ce que ce que j’écris peut blesser ou être utilisé contre moi, … Tant de questions et peu de réponses.

Comme vous le savez, je suis séparée depuis 1 an et demi et le divorce n’est pas une chose facile et ce pour différentes raisons. La 1ère c’est que ça ne passe pas comme dans les films américains où tout le monde s’entend bien et qu’il n’y aucun désaccord, la 2ème c’est que dans une séparation il y a des blessures et dans mon cas 3 petits êtres à protéger!

En effet, après des mois et des mois de procédures, ce n’est toujours pas fini et je me dois de protéger mes 3 amours des désaccords entre leur maman et leur papa, des problèmes juridiques qui peuvent s’initier dans notre vie, et par conséquence des aléas émotionnels que ce soit chez leur maman et chez leur papa. Alors pour toutes ces raisons, je me suis enfermée dans ma bulle, j’ai créer un cocon douillet pour eux et pour moi, j’ai laissé entrer mon rayon de soleil (mon chéri) progressivement, en fait j’ai construit les bases de notre nouvelle famille. Les maître-mots de cette nouvelle vie : amour, patience, écoute, bienveillance et adaptabilité!

De mon côté, plus personnel, j’ai essayé de me reconstruire, de laisser le passé dans le passé, de regarder le présent droit dans les yeux avec amour et envie et d’envisager un avenir plus en phase avec mes aspirations et mes besoins. J’ai suivi un coaching qui m’a beaucoup aidé https://coaching-developpement-nice.com/ (merci ma belle et douce Lynda). J’ai fait des séances et des soins énergétiques avec une personne très douée et réceptive https://therapeute-ain.fr/. Et surtout, je me suis laissée du temps pour cicatriser et abandonner mes peurs. Et puis, j’ai été soutenu par ma famille, mes proches et mon chéri. Je me suis donner le droit de refaire mavie, de nouveau aimer une personne et lui donner ma confiance (et ça ce n’est pas une mince affaire). Je me suis réconciliée avec mon talent la peinture. Pour tous ceux et celles qui souhaitent découvrir mes toiles, je vous invite à visiter ma page insta @galerie_de_misstinguette

Du côté familial, j’ai pris le temps d’écouter mes enfants, de les accompagner dans les moments de joie, d’incompréhension, de tristesse et de colère. Parce qu’une séparation amène tout plein d’émotions qu’il faut partager. Ja’i fait les choses progressivement et avec bienveillance pour les aider à grandir et trouver leur place dans cette situation. Notre cocon à 4, nous l’avons construit ensemble et de jour en jour nous l’améliorons ou le modelons au besoin. Il y a bien évidemment des périodes qui sont plus difficiles que d’autres pour eux comme pour moi alors nous essayons de nous adapter.

Dans ce chemin, j’ai du me faire violence. De nature, bienveillante et parfois naïve, j’ai pensé que je pouvais tout surmonter seule, et que tout se passerait comme dans le monde des bisounours. Cette phase a été l’une des plus dure car j’ai eu la sensation de faire une chute libre et je devais surmonter cette épreuve sans devenir ni vindicative ni agressive car je me suis toujours promis que quoi qu’il arrive je serai toujours neutre auprès de mes enfants. Mais parfois la vie et les obstacles que nous recontrons fait que nous sommes obligés de prendre des décisions pour se protéger, pour nous protéger et pour stopper toute personne qui save profiter de la gentillesse des gens.

C’est pour cette raison principale que je n’écrivais plus. Eviter toutes confidences qui pourraient être mal interprétées ou mal utilisées. Aujourd’hui je décide de protéger ma famille.

A tous les parents qui se séparent, à ceux qui sont séparés depuis peu ou depuis longtemps, à ceux qui l’envisagent, je n’ai pas vraiment de conseils à donner juste soyez en phase avec vos décisions et vos principes et vos enfants le sentiront.

J’ai appris à accepter que je fais de mon mieux avec amour et bienveillance pour mes enfants et pour moi-même et ce que je vois c’est que mes enfants le sentent.

S’accorder le temps de s’écouter, de se laisser aller, de se reconstruire c’est pouvoir être disponible pour ses enfants et pour avancer ensemble.

Je vous souhaite à tous pleins d’amour, de bonheur, de joie, de complicité, …

Voici un échantillon de mes toiles 🙂

Un cadeau avant l’heure

** Un joli cadeau pour toute la famille **

Après de longues semaines d’absence, je reviens vous conter les petites histoires de notre vie à 5.

En ces périodes de fin d’année, un cadeau m’a été offert en avance. J’imagine déjà le questionnement se dessiner sur votre visage. Alors voilà, je vous arrête tout de suite « Nan, je ne suis pas enceinte!!! » Ah non, c’est fini pour moi, 3 c’est du boulot! Mais quel est donc ce cadeau?? Quelques idées? Je vous donne quelques indices : certains le vivraient très mal et seraient effondrées, d’autres très en colère, d’autres n’oseraient même pas le dire… Alors ? Et oui, à la veille de noël, j’ai été notifiée. Un jeudi matin, je fus appeler dans le bureau de mon responsable qui m’a annoncé la couleur immédiatement: fin de mon contrat à 100% proposition d’un 50% et si je refuse je suis licenciée. Il est 9h du matin, je ne peux en aucun cas appeler mon chéri qui prépare un rendez-vous important pour le lendemain, je ne peux pas en discuter avec mes collègues puisque je n’ai pas donner ni pris de décision immédiatement. Je suis seule, vraiment seule avec moi-même. J’écoute les arguments de mon responsable, son souhait de continuer de collaborer avec moi mais dans ma tête mon mini-moi fait les montagnes russes des émotions : j’ai chaud, puis j’ai froid, je vais pleurer, je veux rentrer chez moi, pourquoi moi et puis soudain « ting ting! » Un grand ouf de soulagement, une source d’énergie positive et chaleureuse m’envahit. Mais bien sûr, ma belle (je me parle à moi-même 🙂 ) , cela fait 5 ans que tu parles, tu respires et tu vis pour ton projet de réorientation. Tu souhaitais profiter de tes loulous avant de te lancer. Et voilà, quel timing parfait! Si ce n’est pas un signe ça!! Alors oui, j’ai été notifiée 3 jours après la fermeture des inscriptions du concours, et alors je vais avoir plus de temps pour préparer ce concours, profiter de mes loulous, m’occuper de mon mari épuisé, faire des stages dans mon domaine de réorientation. Que la vie réserve des belles surprises. Je sors du bureau positive et croise une collègue qui est sur le départ également. Il a suffit que nos regards se croisent pour qu’elle comprenne la situation et me propose de venir discuter dans son bureau. Bien évidemment quand je lui raconte, encore un peu troublée (même si je vois mon avenir se dessiner), elle m’écoute avec bienveillance et me donne quelques conseils. Le reste de la journée fut longue, le trajet de retour à la maison interminable et stressant, Je me gare en bas de notre immeuble, je range au fond d’un tiroir de ma tête cette annonce pour être entièrement disponible et à l’écoute de mes 3 amours et mon mari qui sera certainement stressé à cause du rendez-vous du lendemain. Super-Maman arrive 😉 La soirée est bizarre, mon mari est très tendu et mes enfants sont fatigués. Avant le coucher, une bonne dose de câlins avec mes petitous pour faire le plein d’amour et de tendresse, me réchauffe le coeur et ma petite voix intérieure me souffle « bientôt tu pourras passer plus de temps avec eux ». Le lendemain, c’est avec une boule au ventre que je retourne au bureau. Mon homme m’appelle en fin de matinée pour m’annoncer que son rendez-vous ne s’est pas passé comme il l’avait imaginé. J’entends sa déception. Lorsqu’il me dit « ça aurait mis du beurre dans les épinards,… », ma petite voix intérieure me dit « si seulement tu savais mon amour ». Mais ce n’était pas le moment de lui annoncer, d’abord lui et moi on verra plus tard. Le soir, même scénario que la veille. Puis arrive le samedi, mon chéri rentre du travail pour déjeuner avec nous et me souffle « chéri, dis-moi, je t’écoute. Je sens que tu veux me parler ». Oh lala quelle connection 😉 Malgré mes tentatives de repousser cette discussion à ce soir, mon besoin de parler et son envie de savoir sont trop fortes. Alors je lui annonce avec émotion (cette fois des larmes car j’appréhende sa réaction). Il tombe de haut mais vraiment, il se laisse tomber sur le banc de la cuisine, devient livide et ne sait plus quoi dire. Je vois qu’il a beaucoup de questions mais rien ne sort… Puis, il commence à reprendre ses esprits et me posent des questions auxquelles je réponds mais surtout je le rassure et essaie de lui transmettre ma positive attitude. Pour le moment, il n’était pas apte à positiver mais plutôt à s’inquiéter. Quelques jours passent, il est distant, pensif mais ne partage pas son ressentit. Je prends les devant en lui proposant d’écouter ce que je vais dire aux enfants. Me voilà dans la salle de bain en train de sécher l’un et donner le bain à la grande en rigolant puis à leur dire « Mes bébés Maman a quelque chose à vous dire. »Deux petits minois (enfin plus si petit que cela) se retournent et attendent, « Maman va arrêter de travailler quelques temps. » Mon fils m’a sauté dans les bras et a crié « c’est trop bien maman! », ma fille « Mais pourquoi? ». Alors, ne voulant pas parler de licenciement, je lui explique que je souhaitais passer plus de temps avec eux, avoir le temps de l’aider dans ses devoirs et pourquoi pas retourner à l’école moi aussi plus tard. Et sa joie se lit immédiatement sur son visage et elle me pose une question qui me fit sourire « Alors moi aussi je peux arrêter l’école ». Oh ma puce, si tu savais comme ta réaction m’a fait chaud au cœur, et celle de mon petit prince aussi. L’innocence et la joie de mes enfants ont permis à mon chéri de se détendre et de laisser place au changement. Après plusieurs discussions, plusieurs dessins (pour imager mon projet), plusieurs questionnements, hier mon cher amour a compris mon projet et me suit pleinement. Alors oui, comme dans tout changement, il y aura des hauts et des bas, des obstacles à surmonter, des moments avec moins d’argent, des moments de doute mais au final le plus important ce sera tout ce chemin que je vais parcourir main dans la main avec mon homme et mes 3 petitous. Peut-être que je n’irai pas jusqu’au bout, ou peut-être qu’il y aura des changements mais à aujourd’hui je me dis que cette notification est un joli cadeau.

C’est avec amour et enthousiaste que je vais passer les fêtes de fin d’année avec mes 4 amours de ma vie et commencer la nouvelle année sur de belles notes de musique et entrer dans la danse de mon nouvel avenir (de notre nouvel avenir).