7ème mois : Aussi Gracieuse qu’une baleine

** 7 mois et demi : aussi gracieuse qu’une baleine **

Je suis de retour pour vous conter ma grossesse, mon entrée dans la dernière ligne droite (ou plutôt hilarante et excitante du 3ème trimestre:) ). Et voilà, je suis à 7 mois et demi et autant être honnête je me sens « aussi gracieuse qu’une baleine, aussi sexy qu’un hippopotame dans un tutu rose taille XS, hilarante par mes fous rires incompris, gonflante par mes plaintes (dues aux contractions qui s’augmentent)… »

Cela fait déjà un mois que je suis à la maison et que je ne vais plus travailler. Courir avec mes enfants à la garderie, speeder pour avoir mon bus et que je finis pas louper de justesse, faire les 45 minutes à pied par jour pour les allers-retours maison-boulot-maison ont eu raison de moi au 6ème mois. Je m’étais pourtant promis de tenir jusqu’au 7ème mois. Tu parles, j’avais oublié que j’ai déjà deux enfants à la maison qui comme des sangsues en voyant mon ventre s’arrondir, s’arrondir, puisaient l’énergie que j’avais en réserve. Puis un jour, ce petit bidon tout rond s’est mis à se contracter, se contracter, à me scotcher sur place en observant désespérément mon bus me filer sous le nez : « Stop Super-Maman! Il est temps de t’installer bien au chaud dans ton canapé et de profiter de ce dernier trimestre en sentant les doux et agréables mouvements de ton bébé n°3! » Et me voilà donc à la maison jusqu’au terme de cette troisième et dernière grossesse (si si dernière 🙂 ). Au début, j’avais imaginé que je pourrais quand même profiter un peu en sortant, en faisant le ménage, en cuisinant des bons petits plats à mes amours. Enfin c’était sans compter sur la méga fatigue qui m’est tombée dessus sans prévenir. Au programme de ces trois premières semaines de repos: siestes, visionnage de films en attente, lecture et aucune envie d’allumer mon ordinateur (d’où la pause, longue pause dans mon écriture). Maintenant, à 7 mois et demi, je n’arrive plus à aspirer ma maison sans me déclencher une contraction ou rester debout devant mes casseroles. Et de toute de manière, si j’essaie de faire quoique ce soit ou d’aider je me fais réprimander par mes deux gendarmes : Monsieur Super-Papa et ma jolie princesse. Oui oui, du haut de ses 5 ans et demi, elle me dispute « Maman laisses-moi t’aider! Et puis d’abord tu n’as pas le droit de refuser tu es enceinte et moi je suis grande, je veux et je vais t’aider! » Ce n’est pas choupinou n’est-ce pas ?! 🙂 Et oui, depuis quelques temps ma princesse prend son rôle d’aînée et de grande-sœur très au sérieux. Comme sa maman, elle a coupé ses longs (très longs) cheveux pour se coiffer seule, se déplacer sans être gênée par la longue chevelure et comme elle dit si bien « tu sais Raiponce aussi elle se coupe les cheveux ». Alors, elle chaperonne son frère, m’interdit de me baisser, m’ordonne de me détendre, me masse les pieds, … Heureusement elle profite de ce moment pour passer du temps seule avec sa maman et se faire des pauses coiffure-vernis et défilé de vêtements. Ah oui, parce que enceinte et chargée d’hormones, j’adore leur faire plaisir et leur rapporter des petits présents (vêtements, livres et coloriage) pour les remercier de leur bienveillance à mon égard.

L’avantage d’être à la maison c’est aussi de pouvoir profiter de moments calmes avec mon mari qui rentre du travail avant 12h00. Du coup, nous multiplions nos pauses en amoureux pour notre plus grand bonheur et nous en profitons au maximum avant l’arrivée de notre petit bébé.

Comme vous le savez ou vous l’avez entendu dire, les femmes enceintes ont les hormones en ébullition. Mais qu’est-ce que ça sous-entend. Je ne vais pas vous le raconter de nouveau puisque j’en parlais déjà dans l’article précédent. Mais je vais quand même vous conter quelques épisodes. Pourquoi avoir écrit « aussi gracieuse qu’une baleine », peut-être parce que ma démarche est bizarre, parce qu’il est plutôt difficile et laborieux de se lever du canapé telle une gazelle 🙂 « aussi sexy qu’un hippopotame dans un tutu rose taille XS », certainement parce que ma belle garde-robe taille 34-36 prend la poussière et que j’ai du investir dans des vêtements de grossesse. Heureusement l’été arrive et les petites robes avec 🙂 « hilarante » par mes fous rires qui parfois me surprennent moi-même 🙂 « gonflante » lorsque je me mets à souffler pendant mes contractions (comme dans les films).  Ce qui est incroyable c’est lorsque je m’entends dire « tu verras chaque grossesse est unique ». En effet, cette troisième grossesse est tellement différente des autres, je la vis pleinement avec joie et enthousiasme. D’autant plus que le fait de ne pas connaître le sexe devrait m’aider à surmonter ma crainte de l’accouchement (ah oui, je flippe dès que je pense à cette étape:( ).

Allez assez parler de moi. La grossesse se vit à plusieurs dans une famille. Après l’investissement de ma princesse, parlons un peu de notre petit dernier (pour le moment). Mon petit prince, s’investit autant que nous tous. Et lui c’est plutôt en mode câlins, bisous, caresses et chuchotements au bébé. Mon fiston était déjà très affectueux mais en voyant mon ventre s’arrondir on pourrait croire que sa bulle d’affection s’est agrandit elle aussi. Il n’y a pas un bonjour, ni un matin, ni un réveil de sieste, ni un au-revoir sans un geste affectueux pour son petit frère ou sa petite sœur. Parfois, ce petitou est même prioritaire à sa maman 🙂 . Il me fait tellement sourire et rire lorsqu’il me demande « Maman c’est qui qui te l’as acheté ce bébé? » ou encore « Maman j’aime beaucoup ton bébé », « Bébé te fait mal, attends je vais le caresser pour le calmer »… Tellement mignon et naturel.

Et, puis n’oublions pas Monsieur Papa. De son côté et de mon point de vue ;), on pourrait croire que lui aussi vit des crises mais non pas d’hormones, je dirai plutôt de testostérones 😉 . Oui, oui, lui aussi vit au rythme de ses chamboulements, ses coups de stress, ses coups d’émotions et parfois c’est tout aussi flippant que mes hormones 🙂 🙂 Vous me direz : « Comment ça se traduit? » J’y viens. Un jour il va lui prendre de tout changer dans notre pièce de vie, oui oui Monsieur Papa se prend pour Monsieur Déménageur et bouge tous les meubles. Bien évidemment, je ne suis pas très loin derrière, puisque c’est une idée que j’avais eu en début de grossesse. Mais apparemment en voyant mes contractions s’augmenter le stress et l’adrénaline l’ont pris de cours et hop, il est parti dans le feu de l’action. Il y a aussi les moments où l’émotion d’un 4ème (pour lui c’est 4) le stresse, le panique et il perd pied et pourrait avoir peur de ne pas assurer. Là mon rôle est ultra important et je me lance dans un discours élogieux sur ses compétences de Papa auprès de ses 3 enfants, alors 4 c’est de la rigolade 😉 Et le meilleur, les instants d’émotions et d’amour quand il pose sa main sur mon ventre pour sentir son petitou et jouer avec ses mouvements. Il devient alors le plus heureux des papas. Et je vous avoue que j’ai vraiment hâte de voir son émotion se lire sur son visage lors de la première rencontre avec son petitou.

En fait pour résumé, en effet je ne me sens pas toujours gracieuse, ni belle, ni sexy mais je me sens aimée en tant qu’épouse, épanouie en tant que femme enceinte, heureuse et comblée de bonheur par l’amour infini que mes enfants et mon mari me portent chaque jour et toujours autant épatée par la nature et l’investissement de mes trois amours. Alors tout bas au fond de mon cœur je me dis « Mon petitou, mon petit trésor, nous t’attendons tous et saches que notre amour pour toi est déjà très très fort. »

 

 

Un week-end retour en enfance

** Voyage dans un monde féerique le temps d’un week-end **

Pendant les fêtes, nous avions profité d’une offre très intéressante pour passer un week-end dans le Parc Disneyland Paris. Nous avions donc réservé pour fin janvier. C’était le dernier cadeau de noël de nos amours dont ils allaient découvrir la destination seulement une fois installés dans le train. Enceinte de notre 3ème enfant, j’avais réussi à motiver mon chéri à y aller puisque une telle offre ne serait pas aussi intéressante et accessible avec 2 enfants en bas-âge et un nourrisson, n’est-ce pas? »:)

Nous voilà donc, mon mari et mois à J-7 à organiser secrètement cette expédition et ce retour en enfance pour optimiser ces deux jours en économisant fatigue et en profitant au maximum des attractions (accessibles au femme enceinte 😉 ). La veille, les valises prêtes (on pourrait croire que nous partons pour une semaine), l’appareil photo rechargé, les plans des parcs et tickets de train en poche, nous sommes prêts et surexcités !!

6h20, nous nous installons dans le TGV et c’est d’ailleurs le 1er voyage en train pour nos loulous, alors imaginez leur excitation (mélangée à leur fatigue résultat d’un réveil très, très matinal). Ils sont surpris de voir leur Maman hystérique et mystérieuse. Eh oui, nous leur avions annoncé que nous partions visiter Paris. Pour notre plus grand plaisir, le voyage se passe à merveille, sans cris, sans pleurs (et sans siestes 😦 ). A 10 minutes de l’arrivée et avant de prendre le RER, j’enclenche le mode vidéo sur mon téléphone et distribue à mes petitous une enveloppe nominative à chacun. Ils l’ouvrent et sortent une drôle d’invitation. Eh oui, en fan du scrapbooking, j’avais créé des invitations en forme de tête de Mickey. Je pensais que cette idée ferait son effet. J’avais imaginé des centaines de fois leur réaction, mais celle qu’ils ont eu était l’opposé. La première remarque a été : « Mais maman, pourquoi je n’ai pas la tête de Minnie moi? » ensuite, je leur ai demandé s’ils avaient compris de quoi il s’agissait? « Bah, c’est Mickey et des images de Disneyland Paris » …le gros flop total. Je leur demande de nouveau s’ils ont compris pourquoi ils ont reçu une invitation, réponse de ma fille : « bah parce qu’on va à Disneyland Paris, mais moi je voulais aller à Paris! «  Flop, flop!!! Mon fils ne réalise pas vraiment mais après tout il a 3 ans. Il y a trois semaines en arrière, ma fille avait été invitée à l’anniversaire de l’une de ses très bonnes copines et ce à la date de ce week-end féerique programmé alors lorsqu’elle appris dans le train que finalement elle allait à Disneyland Paris, voici ce qu’elle a jouté : « Mais, Maman j’aurais préféré aller à l’anniversaire de ma copine ». Nan, c’est sérieux, ça fait des mois qu’elle me dit vouloir aller voir le châteai des princesses et que j’avais énormément négocier avec mon mari

 

 et tout cela pour entendre ce genre de réponses, bah zut alors. Et voilà, j’éteins ma caméra pour me consacrer uniquement à mes enfants afin d’essayer de leur transmettre mon excitation à l’idée de partager avec eux ces 2 jours magiques pendant lesquels ils pourront rencontrer leurs personnages Disney préférés. Et voilà, l’émerveillement et l’excitation commencent à se deviner dans leurs regards. Nous leur expliquons que pour y aller nous allons descendre du train et prendre le métro (sous-terrain donc), youhou une nouvelle étape! Après 4h de trajet, nous sommes tous mains dans la main devant l’entrée principale de Disneyland Paris « AH, AH AH!!! » « Maman, c’est Disneyland Paris » Enfin, leur excitation et émerveillement éclatent au grand jour. Mais avant de devenir 4 enfants et non 2 adultes et 2 enfants, détour à l’hôtel Sequoia Lodge, pour déposer nos valises, récupérer nos tickets et se poser quelques minutes. Miracle, la chambre était déjà disponible et nous avons même pu faire un brin de toilette avant de rencontrer nos stars!!!

Jour 1 : Disneyland Paris

Ça y’est nous y sommes. Tous les 4 sur Mainstreet et les enfants découvrent au loin le fameux château. Leurs remarques me touchent tellement « Maman, maman, nous allons entrer dans le château??? ». C’est bon tout le monde est prêt à embarquer dans ce monde magique. Notre découverte commence par la parade de la Reine des neiges! Imaginez, la joie de nos enfants en voyant les personnages : Elsa, Anna, Olaf à quelques centimètres d’eux. J’en profite pour m’éclipser et commander les lunchbox (ce midi c’est hotdog). Le voyage en train et en métro, la découverte du parc les ont déjà épuisé donc rien de mieux que de se poser pour déjeuner. Chéri et moi en profitons pour sélectionner toutes les attractions accessibles aux femmes enceintes qui pourraient intéresser les enfants. Pause-pipi pour tout le monde et hop nous voilà repartis à la conquête du parc avec nos batteries rechargées et des enfants qui ne savent plus ou regarder tellement il y a de choses et de personnages (et boutiques 😉 ) à voir! Ce qu’il y a de bien quand on est enceinte, c’est qu’il suffit de se présenter au manège souhaité avec une carte et l’employé te dit de revenir à une heure précise (qui correspond à 10 minutes restantes du réel temps d’attente pour les autres visiteurs 🙂 )!! Au top, pour une personne organisé comme moi, cela permet de bien planifié sa journée. Nous profitons de ces moments entre deux manèges pour déambuler dans les boutiques, rencontrer et photographier des personnages Disney et aussi s’asseoir pour récupérer. Les enfants comme les parents sont aux anges. Même mon homme qui n’était pas vraiment motivé pour aller dans ce parc, s’éclate!! Youhou mission réussie!

Quelle surprise, lorsque nous nous sommes installés dans le bateau du manège de la maison des poupées, de lire l’émerveillement (encore et encore) sur le visage de mes amours et même du Papa (qui d’ailleurs aurait aimé refaire cette attraction).

La fin de journée arrive et nous avons la chance de voir la grande parade au premier rang! Magique, de voir tous les personnages des plus anciens aux plus récents! La nuit tombe, le froid et la fatigue commencent à se faire sentir pour nous 4. En même temps nous sommes debout depuis 5h30! Nous décidons de rentrer à l’hôtel pour dîner et se coucher. Détendus nous nous présentons à la conciergerie pour réserver une table pour le soir même et là stupéfaction, c’est complet, COMPLET!!! Oh zut, zut! Pas de panique, il est hors de questions de retourner à Disney village vu notre fatigue alors le concierge nous invite à nous installer au bar Lounge. Et pourquoi pas?! Ce fut une très très bonne idée. Un bar Lounge ambiance chalet canadien avec une cheminée géante, une atmosphère chaleureuse et reposante idéale pour nous 4. Le serveur est très aimable et apporte des coloriages pour occuper nos loulous. Au menu: snacks, cocktails et sodas et surtout une humeur familial heureuse et douce pour finir cette parfaite première journée. 21h30, tout le monde est dans son lit, les parents pourraient s’endormir très rapidement mais les monstrinous en ont décidé autrement car l’excitation pour la journée de demain arrive!!

Jour 2 (et dernier): 6h30, les monstrinous sont au taquet!!! Bah oui, il faut profiter au maximum de cette dernière journée et, et acheter des souvenirs!!! 🙂 🙂 7h45, nous nous présentons à l’entrer de la salle petit déjeuner mais nous sommes interrompus dans notre élan par le serveur car nous devons présenter un ticket (donné par le réceptionniste la veille au check-in) qui indiquait l’heure à laquelle nous devions prendre notre petit déjeuner. Oh punaise panique à bord, quoi il y a une heure précise en plus, oh zut pourvu que nous n’ayons pas louper le coche?! Me voilà, en train de remonter à la chambre au pas de course pour retrouver ce fichu ticket et ouf je le retrouve dans la pochette où j’avais classé tous les documents importants. Youpi, vive les mamans organisées!! Je redescend en tournant et retournant dans tous les sens ce ticket. Mais je ne vois pas d’heure indiquée? Je le donne au serveur qui me dit « Pas de souci, c’était juste pour vérifier, avec un grand sourire » Je vous assure qu’à ce moment là, j’ai eu vraiment beaucoup de mal à garder mon self control, j’avais une fâcheuse envie de lui crier des noms d’oiseaux à ce type. Bah quoi, il a pas vu que je suis enceinte (bah oui 3 mois 1/2 ça se voit mon bidon rebondit non? ;)). Bref, nous sommes affamés et prêts à dévaliser le buffet. Nos loulous courent partout, il y a plein de choses pour rassasier leurs estomacs et leur gourmandise! Notre petit déjeuner engloutit, nous sommes prêts pour découvrir Walt Disney Studio ce matin. Nous allons directement assister au spectacle de stunt avec la participation de Flash McQueen pour le plus grand plaisir de mon fiston! Ce fut un spectacle génialissime et un peu effrayant à la fin avec le cercle de feu (nos loulous ont peur du feu). Puis nous nous promenons dans les allées de cette partie du parc à la découverte des rues de Ratatouille et du restaurant de Gusto. Mes petitous ont eu le plaisir de faire des manèges (Cars et les tapis d’Aladin) avec leur Papa pendant que Maman immortalise ces moments de joie (pour les plus petits) et de vertige (pour le papa 🙂 ). Nous nous apercevons que l’heure tourne et que bientôt nous devrons penser à se diriger vers la gare. Alors au lieu de courir pour faire des derniers manèges, nous décidons de récupérer les photos prises avec nos personnages puis d’aller déjeuner tranquillement. Au moment où nous faisons la queue pour récupérer les photos, petit dernier s’endort dans les bras de son papa. Nous profitons de ce calme pour vite choisir un restau (bah oui il est quand même plus de 14h30 et même si nous avons grignoté, une pause s’impose 😉 ). Direction le Planet Hollywood. Pause déjeuner au calme puisque l’heure de la foule est passée donc nous pouvons tranquillement profiter de ce moment. Nos petitous sont rassasiés, épuisés, pleins de bons souvenirs et prêts à rentrer à la maison.

18h30: Nous nous installons dans le train, tous rincés par ces deux journées intenses et riches en émotions.

En conclusion se fut un week-end magique, plein d’émerveillement (je me répète mais il n’y a pas d’autre mot), familial.