Wonderwoman

** Wonderwoman – Multitâches – pas besoin de caféine **

Allez, je prends quelques minutes pour écrire mon humeur du jour, quelques minutes c’est peu dire puisque ces temps-ci la moindre seconde est comptée au travail, à la maison, au sport, aux rendez-vous scolaires, … « houssa » (cf « Badboys »). Oh punaise, j’écris un article, pendant que mon cerveau liste toutes les choses à faire dans la journée et surtout dans ma journée de travail (dont les 8h00 ne suffisent plus). Pour tout vous raconter, ces dernières semaines, j’organise notre agenda familial qui doit concorder avec celui de mon travail, du travail de mon chéri. Un peu comme partout je sais bien. Parfois, il m’arrive de rappeler le médecin ou autre personne à qui je dois fixer un rendez-vous 2 à 5 fois dans l’heure pour dé-planifier ou replanifier le rendez-vous. J’imagine qu’au bout du fil, la personne doit me prendre pour une folle alliée des agendas et espérer que ce sera le seul et unique rendez-vous avec moi pour ne pas avoir à être harcelé(e) au téléphone pour les prises ou modifications de consultations hihi 🙂 Très souvent je m’imagine une personne dans mon cerveau comme celle-ci :busy-mom-2

Puis d’autre fois, c’est finger in the nose. Mais ça ce n’est pas le sentiment du jour 🙂

Ces derniers temps au travail, c’est multi-tâches (comme pour beaucoup d’entre vous j’imagine). De mon côté, quand ça m’arrive je n’ai pas besoin de café et je dirais c’est même déconseillé parce que déjà sans caféine c’est à peine si je tiens assise sur ma chaise et si j’arrive à ralentir mes doigts sur mon clavier qui passent d’un message à un autre sans même avoir fini le premier alors un café imaginez les ravages : une tornade. Imaginez mes collègues : « Ah vous cherchez L’Office Manager? bah c’est le coup de vent que vous avez senti dans le dos. Je vous conseillerai plutôt de lui écrire sur un post-it ce que vous attendez d’elle. Mais je vous assure ce sera fait dans l’heure qui suit. Si, si elle est ultra rapide, ultra compétente et disponible. » Je suis donc Office Manager, soutien administratif pour le département des sales, futur soutien administrative pour un autre département et en même temps je m’occupe d’un troisième que j’adore. Tiens d’ailleurs ça me fais penser au film Harry Potter lorsque celui se bat contre un monstre à plusieurs têtes, bah c’est un peu moi ce monstre (euh non cette charmante jeune femme) à plusieurs têtes. Et puis il y a aussi l’organisation des week-ends à venir. Evidemment, il faut tout de même prendre du bon temps pour récupérer de ces journées de folie, c’est bien mérité! Je planifie donc un week-end d’accueil pour mon petit frère et sa chérie qui viennent emménager dans notre région (youhou), un week-end à Paris chez ma tante, les vacances de la Toussaint dans ma belle famille et ma famille et un week-end Girly (entre copines) à Paris (tellement hâte)… Alors je vous assure que 24 heures dans une journée ces jours-ci c’est trop court.

Je suis déjà une personne de nature réactive et dynamique mais là je suis une vrai tornade. Je pense que je dois en faire rire plus d’un et même faire peur à d’autres. AU TAQUET, oui oui au taquet. Allez hop, j’y retourne 🙂

 

Maman pour la vie

Ce matin, je me suis réveillée en lisant cet article, d’un blog parmi d’autres que j’aime suivre. Il m’a mis de très bonne humeur et m’a fait repenser aux articles que j’avais lu sur la maternité et les changements. Mademoiselle.Käh ton article m’a inspiré !

Une maman pour la vie. C’est peu dire! A la lecture du test de grossesse, ou en découvrant son ventre joliment arrondi, ou à la naissance, ou à la première tétée,… tout dépend de chacune, à partir de ce moment où nous comprenons que nous allons devenir MAMAN. Il est tellement beau, doux, poétique et significatif ce mot!

Dans mes souvenirs d’enfant, d’adolescente et de devenir adulte, j’ai toujours su que j’allais devenir maman sans vraiment savoir ce que ce rôle allait engendrer. Je m’imaginais working-mum voyageant pour le travail la semaine, gérant le planning quotidien des enfants par téléphone, faire des sorties tous les week-ends à l’autre bout du monde avec mes enfants et mon mari et organiser des week-ends girly une fois par moi …

Depuis maintenant une semaine j’ai soufflé ma 31ème bougies et il est l’heure pour moi de survoler ce que j’ai fais et ce que je suis aujourd’hui. Avant tout, je suis une MAMAN (une superbe, imparfaite, maman) de deux petitous, je suis une épouse, je suis une workingwoman et, oui il faut se le dire, une « jeune » femme qui croque la vie à pleines dents.

Contrairement à ce que j’avais pu imaginer je ne suis pas vraiment carriériste mais plutôt maman-couveuse 🙂 J’ai pris le temps de voyager pendant mes études et su profiter pleinement de ma jeunesse. Et puis une jour j’ai fais LA rencontre de ma vie, celui qui changé ma vie, mes idées, mes projets à tout jamais. Très vite, je suis devenue MAMAN, et à la minute où j’ai lu le positif sur mon test de grossesse, je devenais MAMAN pour la vie. et tout mon moi intérieur a trouvé sa place et s’est affirmé! Ma carrière prendra moins de place que prévu dans ma vie familiale puisque « être MAMAN » est à mon goût le meilleur des métiers et certainement le plus difficile. Ma nouvelle aventure commençait. J’intégrais ce club tant privilégié et magique des Mamans. Je savais que ma nouvelle aventure serait faite de rencontres enrichissantes et parfois périlleuses, de questionnements quotidiens, de recherches d’épanouissement pour la famille, d’organisation, de joies, de déceptions, … Être Maman cela aussi signifiait donner de l’amour à l’infini, distribuer des câlins et des bisous, consoler les chagrins, écouter et être patiente, être intuitive, se tordre de rire …

En devenant MAMAN, je suis devenue MOI, et aujourd’hui sans mes enfants je ne serais rien parce qu’ils sont ma raison de vivre, me motivent à surmonter les obstacles et à me lancer de nouveaux défis.

Parce que je suis une MAMAN pour la vie et qui donnera tout ce qu’elle peut pour que leurs sourires illuminent mes journées

img_71861

J’ouvre enfin la rubrique “Citation” de mon blog avec cette image…et ce message. Celles qui sont “Maman” le savent, elles connaissent cette extraordinaire aventure. Une expérience unique qui nous transforme totalement et nous transporte irrémédiablement dans un autre monde: celui de la maternité, avec sa beauté et ses difficultés, ses exigences et ses récompenses. Etre […]

via VDM… Vie de Maman — mademoiselle.käh

Un dimanche pluvieux et pourtant…

** Un dimanche pluvieux, une activité, des fous-rires, un brin de danse et un voyage temporel et géographique grâce à un repas**

C’est dimanche! Arghh que faire un dimanche, et un dimanche pluvieux en plus ! 🙂 Et pourtant, il va bien falloir trouver une activité, une occupation pour se divertir, se dégourdir les jambes et surtout passer un moment en famille hors de la maison malgré cette pluie qui ne cesse. Et si nous allions au Muséum de Genève. Les enfants sont partants et le papa aussi, alors allez hop c’est parti! 🙂 Du coup, nous voilà, à marcher sous la pluie en direction du … Musée D’Art et D’histoire de Genève. Euh oups, je n’ai pas été à la bonne adresse! Et figurez-vous que je m’en rends compte seulement maintenant en écrivant cet article 🙂 🙂 Reprenons, nous voilà devant l’entrée, magnifique cela dit en passant, de ce musée. Les enfants sont surexcités et moi aussi, bah oui première sortie musée en famille. Dès l’entrée, une invention est installée devant nous. « Oh, c’est beau, c’est grand, mais qu’est-ce-que c’est ? » En fait je ne sais pas vraiment, mais ce dont je suis sûre c’est que cela attire le regard et la curiosité de tous les visiteurs dont mes petitous qui se rendent compte qu’une pédale attend sagement d’être actionnée par le plus curieux des visiteurs 🙂 Ni une ni deux, ma petite aventurière se jette à l’eau, du moins pose le pied sur cette pédale et enclenche le moteur de cet engin! Youhou, ça fait du bruit, des choses bougent, des roues tournent, une branche se balance dans le vide, … Bref, une invention à regarder sans se lasser aussi bien pour les grands que pour les petits. Continuons notre visite, nous voilà embarqué à l’époque des canons, des fusils. Mes petitous commencent à vouloir toucher, ce qui est INTERDIT bien évidemment, mais ne cédons pas à la panique et continuons notre visite 🙂 Puis voyage en Egypte, ouah des pharaons, des momies, des sarcophages… Euh petite parenthèse: comment expliquer à des enfants à quoi servent les sarcophages et ce qu’est une momie sans qu’ils soient effrayés;) Une visite qui dura 1hoo puis se termina dans l’aire de jeux destiné aux enfants dans le Musée. Oui, première visite au musée faite et nous sommes prêts pour la prochaine virée historique! Mes petitous ont eu l’air de bien s’amuser et ont été, par moment, intéressés et d’autres moins intéressés. Que cela ne tienne, si nous poursuivions notre escapade dominicale, même sous la pluie, dans cette belle ville – Genève. Et si nous mangions dans les environs? Il y a quelque temps déjà, que je souhaitais faire découvrir à mes loulous et mon choubidou le fast food très américain et pas M**** surtout. Ils ont l’air partant, et surtout les loulous ne veulent pas rentrés! La porte du restaurant « American Diners » s’ouvre et nous embarquons à l’épode de Grease aux rythmes endiablées du Rock’n’Roll! Quel plaisir de voir les yeux écarquillés de mes petitous et de mon mari devant la décoration. Nous avons dégustés de vrais burgers américains, grignotés des frites de patates douces tout en chantonnant et se trémoussant sur nos banquettes au rythme de la musique. Mes loulous s’amusaient autant que nous! Nous sommes rentrés chez nous avec des souvenirs égyptiens et une envie de sieste après un repas copieux. Mais comme vous le devinez cela ne s’est pas passé ainsi en arrivant à la maison. Eh bah non, les petitous s’étaient endormis pendant les 15 minutes de voitures et donc, de leur point de vue, leur quota de sieste était écoulé et ils étaient de nouveaux prêts à passer à l’activité suivante 🙂 J’ai donc laissé mon choubidou se reposer pendant que je dorlotais et câlinais mes petitous sur le sofa et ils ont d’ailleurs sombrés dans un sommeil profond blottis dans mes bras.

En bref un super dimanche en famille, la pluie ne nous a pas empêché de profiter pleinement de cette journée. Un cocktail d’émerveillement, de découverte, de jeux et de câlins. Vivement dimanche prochain (cette fois, nous trouverons le vrai Musée d’histoire naturelle 🙂 ) !

 

La rentrée, c’est fait !

** La rentrée est passée, place aux habitudes et rituels**

Mi-septembre, la rentrée est passée et chacun reprend ses habitudes, son rythme et ses rituels. Souvent, comme au 1er de l’an, nous avons de bonnes résolutions pour cette nouvelle rentrée?! Alors pour vous, comment s’est passée la rentrée? le retour au rythme?

De mon côté, les deux premiers jours de rentrée se sont biens passés pour mes petits. J’avais posé congé pour le premier jour et mon chéri pour le deuxième. Ainsi nous étions disponibles et détendus pour cette étape. Ma choupette est entrée en Grande-Section avec une maîtresse qu’elle avait déjà vu (mais pas eu) à l’école donc elle était hyper heureuse de la retrouver. Tellement heureuse, qu’elle m’a lâché la main dans le couloir de l’école pour lui sauter dans les bras et oublier mon bisous d’au-revoir 😦 Tant mieux, j’essayais de me dire 🙂 C’est qu’elle se sent en confiance et prête à reprendre (on en reparlera la semaine prochaine;) ). Pour mon grand plaisir, elle est revenue vers moi pour me faire un rapide baiser sur la joue. La grande, c’est fait ! Au suivant, mon petitou (qui devient grand 🙂 ) qui entre en Petite-Section. Surprise cette année, c’est un maître. Je trouve que c’est très bien, c’est bien un peu de mixité dans le corps enseignant! Je rentre donc, main dans la main, avec mon petitou dans sa classe. Et hop, il s’assoit directement sur un tapis « circuit de voiture » et joue avec des camarades de classe. Ne pleurant pas, je suppose que je peux le laisser et partir. Ni une ni deux, me voyant me lever, il m’attrape la main et me demande de rester avec lui. Alors je reste encore 10 minutes puis je lui propose de me faire un gros câlin et de le laisser jouer tranquillement avec ses nouveaux amis. Aucun problème, je peux partir et à ma grande surprise AUCUNE larme, oui oui aucune larme ni pour lui ni pour moi. Je vois qu’il est à l’aise donc je pars rassurée. Et voilà les deux premiers jours se passent sans souci. Oui, mais voilà, ce n’étaient que le début!!! Au début, les enfants sont ravis et surexcités car ils retrouvent des amis, font des jeux. Les choses commencent seulement après hihi 🙂

Le lundi suivant, les habitudes et l’emploi du temps sont de rigueur! Mon choubidou et moi-même reprenions nos horaires respectifs et les enfants avec (cf « Les matins chronomètre en main »). Mon homme au boulot dès 5h du matin, je dois assurer les matins et accompagne mes monstrinous (monstrinous, oui oui, le matin c’est plutôt ce terme à utiliser ;)) à 7h30 à la garderie. Alors comme je vous avais déjà écrit, j’avais décidé (1ère bonne résolution de la rentrée) de mettre en place un tableau imagé permettant de visualiser les étapes matinales et du soir afin d’intégrer un rituel et des repères pour faciliter la vie de chacun 🙂 🙂 Et comme promis voici les photos :

Pour mettre en place ce tableau, j’avais prédécoupé les images et mes images devaient coller l’image qui correspondait à la phrase que je leur lisais. Cette activité, plutôt ludique, leur a beaucoup plu. Ils ont affiché chacun leurs tableaux respectifs (un pour le matin et pour le soir) sur la penderie de leur chambre. La mission que je leur avait confiée ensuite était de regarder (presque) tous les jours les images afin qu’ils essaient (oui essayer seulement) de suivre la chronologie 🙂 🙂 (un petit smiley s’esclaffe dans ma tête). Donc l’activité a plu mais pour respecter les étapes, disons que c’est une autre paire de manches. Cela fait déjà une semaine que nous avons mis en place ce rituel et j’ai comme l’impression que cela sert uniquement de poster décoratif! Mais laissons leur un peu plus de temps et peut-être devrais-je les aider en le faisant avec eux chaque matin?!

Contrairement à l’année dernière, mes 10 minutes seules pour prendre ma boisson énergisante du matin sont bien respectées (pour le moment)! Eh oui, ils sont tellement épuisés qu’il est très difficile de les réveiller. 🙂 Puisque je dois les accompagner à la garderie, TOUS LES DEUX, je ne peux plus me permettre d’en réveiller un à 6h20 et l’autre (le petit dernier) à 6h50. Ah non, ce n’est pas possible car nous partons à pied à 7h10 de la maison! Du coup, les deux sont réveillées, du moins j’essaie, à 6h20. Je vous assure que ce n’est pas facile de les réveiller à cette heure-ci. Je sais que beaucoup d’enfants vont à la garderie le matin, mais moi ça me fend le cœur (et mon sommeil aussi) de les voir si bien endormis et de devoir les sortir de leur lit si tôt. Enfin, pas le choix. Allez hop, tout le monde au garde à vous 🙂 Alors quand un seul reste en mode « tortue » ça va, c’est gérable mais deux tortues c’est juste pas possible. Ah nan, nan, parce que j’ai un timing à respecter et que je cours déjà dans tous les sens mais si en plus ils décident d’un comme un accord de faire à leur vitesse je perds pied moi 🙂 Et dans ces moments-là je pense au dessin-animé « Alice aux pays des merveilles »img_71661

D’ailleurs ce matin, c’était vraiment comme ça (et même plusieurs matins pour cette semaine) 🙂 Enfin bref, la nouvelle résolution (le tableau) attend encore de trouver sa place dans nos rituels matinaux.

Alors les deux premiers jours sont passés, la routine se met petit à petit de nouveau en place, parlons maintenant des informations distribuées un jour sur deux voire quotidiennement par le corps enseignant. Si, si je suis certaine que vous voyez de quoi je parle! Et oui, les réunions parents-enseignants sont de retour!!!! Alors quand tu as un enfant, une réunion c’est gérable. J’en ai deux (et des familles en ont 3, 4, …) donc 2 réunions et dans la même semaine en plus! Heureusement, cette année ils ont décidé qu’il serait préférable de décaler l’heure de début pour permettre aux parents d’être à l’heure. Bah oui essayez d’être à 18h à l’école quand vous finissez à 17h30, je n’ai pas encore la voiture « Inspecteur Gadget » avec les roues qui se lèvent pour rouler au dessus du trafic (et si quelqu’un l’a je veux bien connaître le concessionnaire:) ) Enfin, bref, les réunions sont planifiées, les listes des fournitures sont distribuées et, et … Les premières réprimandes des enseignants fusent 😦 Ce mois-ci j’ai eu la chance d’avoir des jours de congé pendant la semaine (en plus des week-ends) et donc de pouvoir rencontrer les enseignants de mes petitous. Du côté de mon fiston, selon le maître tout se passe à merveille. Il s’est bien adapté et intégré et est plutôt calme. Ensuite tout le corps enseignant de la maternelle s’accorde sur le fait que de toute façon il ne risque rien puisque sa grande-sœur veille sur lui.J’ai même été témoin, et stupéfaite, de la bienveillance de ma fille vis à vis de son petit-frère. Elle entre dans sa classe lorsque nous le déposons le matin pour être certaine qu’il va bien et ensuite elle part dans sa classe à elle. 🙂 C’est tellement chou! Et du côté de la grande, hihi, bah c’est une autre histoire parce que notre puce a un caractère bien prononcé et quand elle est fatiguée elle est une vraie tornade et il est difficile de la canaliser. Donc les premiers jours pour elle se sont bien déroulées mais après ce fut différent.En effet, elle est en Grande-Section, donc elle n’a plus le droit à la sieste et pourtant elle en aurait bien besoin (c’est une dormeuse et c’est comme ça qu’elle recharge ses batteries) du coup l’enseignant en fait les frais. Une petitoune fatiguée ça donne une petite élève qui pleure et bouscule tout sur son passage, une tornade. Par conséquent, mon mari a eu le droit d’être informé par la maîtresse du comportement inappropriée et inacceptable (selon les dires de la maîtresse). ET voilà, nous sommes de nouveau confrontés à ce genre de situation avec notre choupette. Mais cette année, deuxième résolution, nous avons décidé de ne pas laisser s’installer cette situation et de mettre en place les réunions familiales pour inviter les petitous à s’investir dans leur « mieux-être » pour les étapes qu’ils devront surmonter cette année. Donc nous avons fait notre première réunion familiale l’autre soir et nous verrons si les solutions trouvées seront efficaces?

Mais la rentrée, c’est aussi le retour aux activités extra-scolaires pour les enfants et pour les adultes:) Alors cette année, ma choupette a décidé de suivre des cours de Zumba et j’ai eu la chance d’assister au deuxième cours. Oh la, les profs (2) sont énergiques, créatives (il faut bien pour une vingtaine d’élèves) et surtout elles ont le rythme! Ma fille qui adore danser chez nous va pouvoir le faire aussi pendant 45 minutes sans nous 🙂 Du coup, mon plus jeune aurait aimé en faire lui aussi mais peut-être l’année prochaine. Le sport c’est bon aussi pour les parents! Un peu de temps pour se défouler, alors nous avons décidé de nous lancer chacun dans un sport. Pour moi, c’est le stretch-yoga et je vous avoue que c’est vraiment tip top, je sors des cours tellement détendue et je sens l’efficacité des exercices d’étirements et de souplesse. Et pour mon choubidou c’est le footing! Voyons voir si nous allons tenir la fréquence 😉

C’est donc une année qui promet d’être dynamique, rythmée, amusante, peut-être parfois difficile mais après tout on s’ennuierait si tout se passait bien! Alors je vous souhaite à toutes et tous une excellente nouvelle année scolaire 😉

Un anniversaire de Princesse

** Un anniversaire sous le thème des princesses Disney pour ses 5 ans ***

C’est fait, c’est passé, cet anniversaire qu’elle attendait presque autant que moi est terminé. Et quel anniversaire!!! Je voulais une fête d’anniversaire de princesse pour ma choupette et elle l’a eu! Je me souviens quelques jours en arrière, je racontais par téléphone à ma maman ce que j’avais organisé et la décoration que j’avais achetée. Elle a ri et m’a dit « Ce n’est pas ton anniversaire ma chérie! » Ah bon, bah si un peu quand même. C’est l’anniversaire du jour où j’ai tenu pour la toute première fois mon premier bébé, où j’ai réalisé que j’étais maman d’une merveilleuse choupette. Alors oui je considère que je fête aussi (en secret dans mon petit cœur) la naissance de ma princesse. Et pour elle, j’avais envie de lui faire plaisir alors j’y ai mis tout mon cœur et ma créativité. Alors c’est quoi un anniversaire de princesse? J’ai créé les invitations sous le thème « Princesses Disney » ce qui annonçait le thème de l’après-midi. Bien évidemment, vivant dans un appartement j’avais limité le nombre de petites filles à 6. Ma puce avait invité les mêmes que l’année précédente et une nouvelle amie toute chou. L’anniversaire précédent, j’avais fait un gâteau sur le thème de  » La Reine des neiges » et ses copines s’étaient déguisées. Je n’avais pas réellement organisé d’activités excepté le coloriage pour le temps calme de la fin de journée. Cette année, je voulais m’investir plus, organiser des jeux, faire plein de gâteaux, décorer le salon. Alors, il y a un mois en arrière (à la vrai date de son anniversaire), je me suis posée pour réfléchir à ce que je pouvais faire en fonction du thème des Princesse Disney. Les idées ont été vite trouvées d’autant plus que l’inspiration ne manquait pas grâce à ma collègue (très organisée comme moi et qui a l’habitude des fêtes d’anniversaires) et je vous l’avoue grâce également à une sortie professionnelle pendant laquelle nous avions joué un jeu que j’allais utilisé…Alors me voilà à imaginer les activités et la décoration. Quelques semaines en arrière le planning de l’après-midi était bien précis : Accueil, jeu n°1, jeu n°2, goûter, pinata, atelier créatif. Mais bien évidemment ça ne s’est pas déroulé de cette façon ;). Voici comment ça s’est passé: 🙂

Vendredi soir : après une journée de travail très chargée (et 1h à découper la future activité créative des princesses) ,  de 20h à 23h30, j’endosse ma tenue de cuisinière pâtissière pour préparer: des muffins pommes-chocolat, des muffins marbré, les brochettes de bonbons (préparées par mon chéri) et ma génoise au chocolat pour mon gâteau-princesse rose (et cerise sur le gâteau ;), ce soir-là je me chope une infection de **** mais je dois absolument finir ces gâteaux car le lendemain je n’aurais pas le temps). Ah et j’oublie le remplissage de la pinata avec un max de bonbons (miam miam :))

Samedi: dès 8h30 direction en urgence chez le médecin car cette **** d’infection m’a empêché de dormir et je dois être en plein forme pour l’anniversaire de ma choupette. 10h30 médicament avalé, je m’occupe des mes deux petitous qui sont surexcités pour la fête de l’après-midi. 11h30, mon mari arrive prend la relève pendant que je me repose un peu. 13h00, ma puce me regarde courir dans tous les sens à décorer le salon : nappe, vaiselle en plastique, montage des supports muffins et tout ceci bien sûr en Princesses Disney, et le plus long et qui demande une patience énorme la création de mon gâteau-princesse rose. Mon mari apporte la surprise : une colonne de ballons Princesses Disney et accroche la pinata. A nous deux, nous avions beaucoup à faire du coup un ami de mon chéri s’est proposé pour nous aider, ce que nous avons vraiment apprécié et nous lui avons vite confié la mission de gonfler les 16 ballons Princesses 🙂 Imaginez la surprise et la joie de ma puce en découvrant cette décoration et son buffet. Et oui ma chérie, tout ça c’est pour toi!!! Il est 14h45 et tout est enfin prêt! J’ai même eu le temps de m’apprêter et de me maquiller pour accueillir les parents et leurs puces. 15H, l’interphone ne cesse de sonner et les cris de joie des filles devant cette ambiance féerique couvrent bientôt le bruit de l’interphone :)Je ne sais pas vous, mais de mon côté ma fille accueille à sa manière ses copines : d’abord elle chope le cadeau puis elle les invite à entrer dans son monde de Princesses. 🙂 Puis au fur et à mesure des arrivées, elles décident entre elles de se cacher dans le couloir de l’étage pour surprendre les prochaines copines (oh les pauvres voisins, j’aurais peut-être du les prévenir:) ). 15h30 tout le monde est arrivé. Elles voient toutes la pinata tandis que ma fille, elle, louche sur la table sur laquelle une pyramide de cadeaux trône. D’un coup de tête, je change tout le programme après tout, c’est son anniversaire alors je lui propose d’ouvrir « déjà » ses cadeaux (sous les yeux écarquillés et étonnés de mon mari, qui de son point de vue aurait reporté ce moment à plus tard:) ). Et voilà que 8 personnes sautent sur les cadeaux et déchirent tous les papiers. Franchement, c’est pire qu’à Noël. Et voilà 10 minutes occupées à découvrir tous les cadeaux. Ça c’est fait ! Les filles sont plus disponibles et attentives du coup je leur propose leur 1er jeu : un Blind Test de musiques des dessins animés Disney pour cela je fais deux groupes. Mais au final, je ne sais même plus qui a gagné car on s’est retrouvé à sauter dans le salon à hurler les titres des dessins animés 🙂 Une fois ce jeu terminé, je les invite à toutes venir dans la chambre de ma choupette pour faire le 2ème jeu : Qui suis-je? j’avais au préalable imprimer pleins de personnages Disney (et surtout les Princesses) et acheter un bandeau à cheveux. Me voilà à m’asseoir et leur montrer l’exemple du jeu pour qu’elles comprennent. J’enfile donc le bandeau rose bonbon sur mon front et pose l’image du personnage (que je n’avais pas vu ;)) et commence à poser des questions auxquelles elles doivent répondre par oui ou par non. Puis je devine le personnage, c’est bon vous reconnaissez le jeu? Super excitées à l’idée de jouer, je les fais toutes participer. Ce jeu a duré plus longtemps que ce que je pensais, c’était top! Bon bien sûr certaines ont commencé à s’éparpiller partout dans la maison et à jouer avec les nouveaux jeux de ma choupette. Mon mari a eu l’idée de regrouper toute l’équipe dans le salon et a mis la chanson, devinez?? « Libérée, Délivrée ». Elles se sont toutes misent à danser et à chanter. Je pense que tout l’immeuble les a entendu 🙂

Puis tout à coup, j’ai senti la fatigue chez ma puce qui commençait à pleurnicher et à s’isoler. Ma pauvre princesse ça commençait à faire beaucoup pour elle, toutes ses copines ici qui utilisaient tous ses jouets sans lui demander son avis et qui criaient dans tous les sens, alors pour calmer toute l’équipe j’ai proposé que nous passions aux gâteaux. Très bonne idée, tout le monde s’est installé autour du buffet et a chanté la chanson « joyeux anniversaire I. ». Ce qui était vraiment chouette c’était d’entendre cette chansons en différentes langues. Vivant dans une communauté internationale, nous avons eu le droit à la chanson en français, en italien, en anglais et en marocain! Ma puce a soufflé plusieurs fois sa bougie! Elles se sont régalés avec les muffins et le gâteau-princesse. Quel plaisir de voir mon buffet se vider. J’avais mis des fraises pour celles qui ne mangeaient pas de gâteaux et à la fin de la journée il devait en rester seulement 3 ou 4!  Puis est venu le temps de l’activité créative. A ce moment là, j’ai une adorable maman qui est venue plus tôt pour passer du temps avec nous. Oui parce qu’en général les parents déposent leurs enfants sur le palier de la porte et souhaitent bon courage aux parents hôtes 🙂 Et là, j’avais une maman à mes côtés pour m’aider à réaliser cette activité avec les puces. Et c’est parti, je distribue des papillons que j’avais découpé le vendredi et sur lesquels mon mari et son ami avaient coupé des trous pour à l’emplacement des yeux des filles et d’autres pour mettre l’élastique. Vous avez deviné l’activité??? ET oui, nous allions décoré des masques papillons. Sur la table, j’avais posé des plumes de toutes les couleurs Girly, des gommettes et des tubes de colles. C’était l’éclate pour les filles! Cette activité a duré tout le reste de l’après-midi c’était vraiment bien. Pour terminer la journée, j’ai distribué à chacune d’entres elles un sac Princesses Disney dans lequel j’avais mis un diadème et des élastiques Princesses Disney (encore :)) et je les ai invité à se mettre sous la pinata pour tirer les ficelles et ramasser tous les bonbons qui allaient tomber! Et voilà, sur le sol il y avait des sucettes, des mini sachets de bonbons et j’avais la magnifique idée de mettre des petites boîtes de smarties (tu parles d’une idée, une fois tombée au sol, celles-ci s’ouvrirent à cause du choc et nous nous retrouvions avec des smarties partout :)). Il est 17h30 passé et je vous avoue que nous sommes exténués, les parents arrivent et je pense que notre fatigue se lit sur notre visage à tous les 5 (papa, maman, I., N. et l’ami de mon mari). 18h, la maison retrouve son calme et quand je vois le rangement et le ménage à faire je n’ai plus le courage. Mes deux loulous me réclament leurs vélos, alors oust je sors avec eux pour qu’ils profitent du beau temps pendant que mon cher mari fait le ménage (vous ai-je déjà dit que j’avais une perle rare à la maison, mon mari :)). Je remonte avec mes chouchous très fatigués et propose à mon chéri de sortir avec son ami pour qu’ils puissent se détendre eux aussi après une telle journée.

En bref, ce fut une journée mémorable, un anniversaire très réussi et la meilleure des récompenses a été d’être réveillée par ma choupette le lendemain matin lorsqu’elle me soufflait dans l’oreille « C’était super mon anniversaire, j’ai adoré maman, merci beaucoup je t’aime très fort! »

 

Mère au foyer et Mère au travail

** Mère au foyer ou Mère au travail **

Aujourd’hui j’avais envie de mettre sur papier ce formidable sujet. Cela fait déjà plusieurs jours que je le rédige et reviens dessus pour le corriger, l’améliorer (ou peut-être même le rater totalement). Mais pourquoi parler de ce sujet? Tout simplement parce que j’admire les Mères au foyer. Puis parce que quand je vais à l’école de mes enfants, je croise souvent des MAF avec le grand sourire, attentives et douces avec leurs chouchous et moi à côté j’ai l’air d’une vrai zombie en sueur, déguisée en super workingwoman, qui stresse ses propres chouchous en leur expliquant « Maman va rater son bus, allez zou un bisous, un câlin et bonne journée mes amours ». Et oui, comme vous le savez, pour ceux et celles qui me suivent, je travaille à 100 % mais en fait parfois j’ai l’impression de travailler à    200 % = 100 % au bureau + 100 % à la maison. J’ai souvent tendance à dire à la fin de ma journée de travail que ma deuxième journée commence à la maison et d’ailleurs c’est la même chose pour mon chéri (bah oui ne l’oublions pas 🙂 ). Personnellement, je me pose très souvent les questions : « Comment ça se passerait si j’étais Mère au foyer? Mes enfants vivraient mieux si j’étais à la maison? » Le matin, j’ai régulièrement mon petit cœur brisé en deux et la culpabilité qui me ronge quand je dépose mes petits amours à 7h30 à la garderie. Puis en même temps, je me dis que j’ai le droit de travailler, ça permet de me valoriser ailleurs qu’à la maison (et puis ça permet aussi de pouvoir leur offrir un confort de vie 😉 ). C’est quoi le juste milieu??? Je sais que pour certaines mamans cela ne leur pose aucun problème mais moi je me dis qu’on devrait systématiquement proposer aux mamans de diminuer leur temps de travail au moins pendant les 5 premières années de vie de leurs chouchous, nan? Oui, en France vous avez la possibilité de prendre un congé parental, sauf que moi (et oui encore moi), je bosse en Suisse et cette solution n’existe pas! Enfin, là n’est pas la question. Voici en quelques lignes les raisons de mon admiration envers les Mères au foyer. Pour moi une MAF, ce n’est pas juste une maman qui dépose et récupère ses enfants à l’école ou fait le ménage ou prépare les repas de toute la maison…etc Non, c’est bien plus que ça!! Si, si je vous assure. Arrêtons avec ce stéréotype. Ces mamans restent à la maison (parfois par choix et d’autres fois par obligation) pour consacrer (et peut-être même sacrifier) tout leur temps à leurs chouchous.  Par exemple, réfléchissons un peu, pour vous c’est quoi déposer et aller chercher ses enfants? C’est une simple balade le matin et le soir?Et bah nan pas seulement. Il y a des horaires à respecter : 8h30, 11h30, 13h00 et 15h30. Alors vous pensez toujours que c’est une promenade??? Et entre ces heures, elles ont du temps libres? AH oui, mais qui va ranger les jouets qui traînent? débarrasser la table du déjeuner? Mettre les lessives? Préparer le dîner? Et oui Super-MAF est bien obligée de s’en charger parce que si vous rentrez à la maison et que rien n’est fait, comment réagiriez-vous? un MAF c’est aussi une oreille très attentive à chaque membre de sa famille et qui aura pensé aux moindres petits détails pour vous alléger la soirée après une dure journée d’école ou de travail. Heureusement, il y a des MAF qui prennent le temps de boire un café avec la voisine, ou une autre MAF et d’autres qui discutent avec vous ou du moins écoutent vos galères de mère partagée entre l’envie de devenir mère au foyer pour souffler (quelle fausse idée) et celle de réussir sa carrière (tout de même, on a le droit ?) Mais ce n’est pas que ça une MAF. C’est aussi une maman dévouée (Non pas que les mères qui travaillent ne le sont pas, ne vous affolez pas je vais parler de vous dans quelques lignes:) ) qui écoutent et subissent les humeurs de leurs petits toute la journée et qui pourtant arrivent à rester très patientes. Mais attention, je cite les mères au foyer et pourtant depuis quelques années déjà, il y aussi les pères au foyer qui remplissent avec perfection les mêmes missions et de plus en plus, alors BRAVO les papas! Les PAF, oui eux aussi ils sont pareils et même qu’ils viennent chercher leurs enfants en trottinette en mode « papa ultra cool et potes avec ses chouchous! ».

Venons-en aux MAT, Mère au travail. Ah enfin, 🙂 Je dis également « chapeau » à toutes celles qui travaillent à 100% parce qu’elles jonglent avec vie professionnelle et vie familiale et franchement pour en faire partir ce n’est pas toujours évident. Parce que quand on est au travail on pense à nos petitous et quand on rentre à la maison on pense à la journée de boulot et nos dossiers qui ne sont pas terminés. Vous aussi, vous remplissez vos missions avec brio! Une MAT c’est :

  • une femme qui se lève 10 minutes plus tôt que ses chouchous pour avoir le temps de se rafraîchir et boire un café avant que la tornade commence (vous me direz, même les MAF ou PAF le font :))
  • une femme qui prépare le petit-déjeuner et les sacs des petitous pendant qu’eux colmatent devant leur bol de céréales à 6h30 (pareil, même les MAF ou PAF le font :))
  • une femme qui court sur le chemin de l’école (en paniquant et bafouillant « dépêchez-vous l’heure tourne! »)
  • une femme toute bien zappée et maquillée à la porte de son appart puis finalement toute transpirante et débraillée au portillon de l’école 🙂 🙂
  • une femme avec un sac main incluant trousse à maquillage, déodorant, agenda  de travail, agenda école,..etc  (parfois un trousseau de clefs roses en plastiques et un portable violet paillette, bah oui choupette a trouvé amusant d’échanger. 🙂 Heureusement l’idée de vérifier la contenance de mon sac avant de partir a fait tilt 🙂 🙂 )
  • une femme avec ses tennis aux pieds et ses talons aiguilles dans le deuxième sac (et oui, il faut un deuxième sac qui se nomme le « au cas où » : talons, chemisier de rechange, …)
  • une femme qui établit un calendrier de ministre : RDV boss, RDV spécial femme, RDV maîtresse, activités extrascolaires (multipliées par le nombre d’enfants,), RDV de Mr. Mari, des to do list (appeler un tel, préparer sac piscine…)
  • une femme qui profite de sa pause-déjeuner pour faire un tour chez l’esthéticienne (oui, oui, ça fait parti des obligations au risque sinon d’accueillir un client avec les sourcils à la Rock Lee (cf Naruto, 🙂 )

Il faut que je vous avoue quelque chose, parfois je suis hyper contente d’aller travailler, parce que faut le dire les enfants ça fatiguent, ça nous poussent à bout alors oui je suis une mère indigne qui est contente d’aller travailler histoire de s’évader. 🙂

Au final une MAF, un PAF ou une MAT ont les mêmes missions à accomplir :

  • aimer leurs enfants
  • les divertir
  • être présent(e)s
  • les accompagner dans leur épanouissement
  • et, SURTOUT s’éclater dans leur rôle de parents
  • Et ne pas oublier, prendre du temps soi 😉

 

Couci-Couça

** Parfois, c’est couci-couça ! **

Est-ce qu’il vous arrive quelquefois de vous dire que si quelqu’un vous demandait (et attendait une réponse sincère avec une oreille bien attentive) : « Comment vous portez-vous? » pour une fois, vous aimeriez répondre honnêtement : « Couci-couça ». Ne vous inquiétez pas, je ne vais pas me mettre à pleurer sur mon clavier, ni à vous filer le bourdon pour la journée. Mais avez-vous remarqué, que très souvent lorsqu’une personne nous demande « comment vas-tu? » ou « comment allez-vous? » très rarement nous répondrons « pas bien du tout » ou « bof, j’ai le moral dans les chaussettes aujourd’hui ». Les seules personnes à qui on s’autoriserait de répondre ainsi seraient nos meilleures ami(e)s et/ou nos chéri(e)s. Parce que franchement, allez répondre à votre boss ou vos collègues un telle réponse « non ça va pas », ils vont très rarement vous dire « ah bon, je peux faire quelque chose » ou encore « je vous écoute, vous pouvez vider votre sac » 🙂 Non, non, il risque de vous fuir comme la peste! Et pourtant parfois, ce n’est pas l’envie qui manque de se laisser aller et se confier en expliquant que ce matin c’était très dur de laisser et même d’avoir l’impression d’abandonner ses petits à l’école (ou même son chien ou autres animaux, pour ceux qui n’ont pas d’enfants, ou encore son oreiller pour ceux qui voulaient rester au lit 🙂 ) alors que l’un d’eux pleurait à chaudes larmes et s’agrippait à la jambe de sa maman 😦 (dans ce cas on aurait plutôt envie de le prendre dans nos bras et de rentrer à la maison avec lui ou elle ?!). Puis parfois, l’envie aussi de traîner les pieds et d’exprimer son mécontentement d’aller s’enfermer dans un bureau pendant 8-9 heures et de devoir ravaler son coup de blues, bah oui on serait tellement bien chez nous à papouiller nos loulous, siroter un café ou un thé sur le balcon, prendre le thé, se relaxer, cuisiner des bons petits plats, se promener dans la nature, … Heureusement, l’envie de passer une belle journée pour vite être à ce soir prend le dessus et tu fais tout pour revenir à ton humeur positive et festive habituelle. 🙂 Alors, de mon côté quand je sens ce gros nuage « couci-couça » pesé au-dessus de ma tête, je prends le temps de regarder les photos des exploits de mes loulous, je me remémore la soirée de la veille à jouer ua karaoké ou à danser avec eux, je mets de la musique et je rêve à la soirée à venir avec mes proches et les futures week-ends ou vacances si elles sont proches. D’un coup de baguette de magique, le nuage de « couci-couça » fait place aux rayons de soleil pour la journée 😉