Vacances terminées …

** Vacances terminées, un petit feedback ?**

Comme je disais dans l’article précédent, les vacances sont terminées et il est temps pour moi de faire un bilan de ces vacances estivales. Cette année nous n’avons pas eu de vacances en commun avec mon chéri du coup nous avions décidé de ne pas partir. Pas de voyage en voiture, ni en avion, ni en bateau, ni de « je me tape l’incruste chez vous avec mon chéri et mes deux enfants »… Par contre, nous avons accueilli avec beaucoup de plaisir des membres de notre famille. Les débuts de vacances chez nous riment avec centre-aéré pour l’aînée et nounou pour le petit dernier. Puis, comme vous avez pu le lire dans les articles précédents, c’était un défilé familial dans notre chaleureux appartement. A commencer par ma mamounette, puis le fils de mon mari, ma grand-mère et enfin mon petit frère et sa compagne. Nous étions très occupés et complet jusqu’au 26 août. 🙂

Alors puisque nous ne partions pas se changer les idées dans un paysage estival au bord de la mer, nous avons organisé des sorties, des activités, des balades, des jeux … Nous n’avons pas eu le temps de faire tout ce que j’avais noté sur la liste mais ce n’est pas grave car nous avons bien profité. Pendant ces vacances, tant méritées les fous rires, les moments câlins, … furent au rendez-vous. Nous avons profité de ces moments chez nous pour :

  • se redécouvrir,
  • redécouvrir nos paysages montagneux,
  • organiser des apéros avec les voisins,
  • faire du vélo
  • nager dans la piscine sans les bouées pour ma choupette
  • surmonter la peur de l’eau pour le petitou
  • apprentissage de la propreté pour le petitou
  • surmonter l’angoisse des graviers à vélo pour ma choupette
  • le premier cahier de vacance pour ma choupette
  • les premiers toboggans aquatiques pour ma choupette
  • découvrir des races d’oiseaux inconnues au Parc des Oiseaux de notre région
  • réussir la mission des courses sans demander un extra par ma choupette

Alors voici les lieux que nous avons visités pendant nos vacances et que je recommande pour les sorties familles :

Centre de loisirs et commercial qui s’adresse aux familles. C’est topissime! Il y en a pour tous les goûts et tous les âges et aussi tout ce qu’il faut en fonction de la météo : parc aquatique (intérieur et extérieur), VitamLudic (parc de jeux intérieur), sports,… Et pour les parents exténués, il y a le centre de bien-être

Sortie randonnée qui s’adresse à la famille. Nous sommes allés avec nos petitous (qui ont 5  ans et 2 ans 1/2). La montée n’est pas trop difficile, découverte d’un temple boudhiste  et le plus c’est la découverte du téléphérique un moment incroyable pour les enfants (et le papa pour qui ce fut une 1ère 🙂 )

  • Piscine-Centre sportif de Meyrin (Suisse-Canton de Genève)

Un lieu tip-top pour passer la journée en famille. Le plus c’est l’espace verdure-sable pour y pique-niquer. Il y a plusieurs bassins, un grand et un petit toboggans. Et les tarifs sont très intéressants.

  • Jardin Botanique de Genève : http://www.ville-ge.ch/cjb/jardin.php

Une très joli parc avec des aires de jeux pour les enfants, des plantes à découvrir et proche du Lac Léman pour terminer la promenade.

Nous avons bien profité des uns et des autres, découvert notre région, bien mangé et avons partagé des grands moments de fous rires. Même si nous ne sommes pas partis, ces vacances furent reposantes et divertissantes. Nous sommes prêts pour le rentrée 😉

Fin des vacances, rentrées scolaires, retour des règles …

** Fin août = Fin des vacances = Rentrées scolaires = Retour des règles de vie 🙂 **

Et oui, nous sommes déjà fin août, septembre est là dans quelques jours. Rebelotte, l’année recommence! C’est en quelque sorte le retour à la réalité, et voilà ce que cette rentrée imminente engendre…

* Du point du vue des Super-Mini-Héros :

  • la tristesse  de la fin des  vacances estivales,
  • l’excitation de la rentrée scolaire,
  • la motivation pour les futures activités extra-scolaires,
  • la joie de retrouver les copains et copines,
  • l’envie de rencontrer la nouvelle maîtresse ou le nouveau maître,
  • l’arrivée du petit frère dans la même école,
  • les fêtes d’anniversaires des copains et copines,
  • la promenade matinale en direction de l’école avec maman,
  • le plaisir de voir papa à la sortie des classes,
  • les petits déjeuners avec maman,
  • les après-midis avec papa…

* Du point du vue de Super-Maman :

  • le soulagement de la fin des « longues » vacances estivales, bah oui il faut réussir à s’organiser pendant 2 mois. Nos patrons nous offrent pas 8 semaines de vacances 🙂
  • le stress de la rentrée scolaire, il faut penser aux fournitures. Même si ma princesse rentre en GS et qu’il faut uniquement un sac à dos et des chaussons…
  • chercher « The » activité qui va plaire aux petitous : gym, zumba, judo, piscine … Oh puis zut, cette année ça sera rien, nan? (je plaisante, je suis surexcitée à l’idée de voir ma fille essayer la zumba kid:) )
  • nous aussi nous allons retrouver les mamans et papas des copains et copines, youhou!
  • pourvu que l’enseignant soit top, patient, dynamique, créatif,…
  • Mon petitou fait sa première rentrée scolaire et ça je vous assure ça file un coup de vieux (et je suis certaine que je vais verser ma petite larme, bouhhh mon petit dernier 😦 )
  • Anniversaire des copains et copines riment avec cadeaux, sorties, activités … Arghhh, j’organise celui de ma fille dans 15 jours!
  • la promenade matinale pour aller à l’école. Parfois c’est amusant, dynamique, créatif, et d’autres fois c’est pluvieux, énervant, fatiguant… Et là, je serais en compagnie de mes 2 petitous donc 2 fois plus de fous rires, 2 fois plus de pas, 2 fois plus d’histoires, 2 fois plus de « t’as vu maman… », 2 fois plus de « zze veu pô marcherrrr¨¨¨ » …
  • Oui, c’est papa qui se charge de la sortie scolaire, et alors, y en a qui bosse! Non, je rigole mon chouchou ne travaille pas l’après-midi donc il est hyper heureux d’être là pour ses bambins (enfin je crois 🙂 )
  • mmmhhh, les petits déjeuners avec des petitous qui n’arrivent pas à ouvrir les yeux et voudraient rester au lit 🙂
  • youhou papa se charge de les défouler, de les divertir et après hop un bon bain et un bon dodo pour récupérer de la longue journée

Le retour des vacances et la rentrée scolaire nous permettent aussi de faire un flashback sur ce que nous avons aimé faire en famille pendant ces deux mois sans trop de contraintes ni trop de règles. Ah bah justement parlons-en des règles (petit clin d’oeil à un de mes collègues), je crois qu’il est nécessaire, après un laisser aller (bien mérité), de rappeler les règles de vie pour que tout se passe bien. En fait c’est un peu comme les bonnes résolutions du 1er janvier 🙂 🙂 . Alors cette année pour mettre en pratique les ateliers parents que j’ai suivi, j’ai décidé de mettre en place avec l’aide de mes petitous et de mon chéri des affiches sur lesquelles des images illustreraient les consignes du matin et du soir. Les petitous choisiront les images, les parents se mettront d’accord avec les petitous pour l’ordre des consignes. Promis dès que c’est fait je les post sur mon blog 😉

Bref nous sommes prêts (enfin je crois 🙂 ) à replonger dans le tourbillon de la routine quotidienne avec joie, excitation et un peu d’appréhension.

Un rêve, une envie, un désir, une obsession

**J’ai comme qui dirait des envies…**

Comme beaucoup d’entre vous, j’ai regardé avec émerveillement le reportage « 1 an dans la peau d’un bébé  » ( http://www.6play.fr/1-an-dans-la-peau-d-un-bebe-p_6080).

Résultat de recherche d'images pour "1 an dans la vie d'un bebe"

Et du coup j’avais envie de partager avec vous une des chroniques que j’ai écris il y a déjà plusieurs en arrière.

Aujourd’hui, j’aimerai vous parlez des « envies ».

 

Nous avons toutes et tous des envies qu’elles soient alimentaires, sentimentales, de loisir …etc Et souvent pour les satisfaire nous nous fixons des objectifs ou les reportons à plus tard ou encore nous cédons puisque nous le méritons et qu’il faut savoir se faire plaisir 🙂

Et puis, il existe d’autres envies, un peu plus particulières et surtout féminines… Alors voilà une question au sujet d’une envie bien précise et qui requiert une réponse, une vrai réponse :

«Qu’est-ce-que vous répondriez à votre femme (épouse, compagne, mère de vos deux enfants et working-girl) si elle vous disais : « Chéri, j’ai une envie incontrôlable de … »

{Petite parenthèse, hey les mecs ne sautez pas au plafond, ni ne fantasmez pas, ATTENDEZ la suite de la question 🙂 car nous sommes malines}   « Chéri, j’ai une envie incontrôlable de … » … « d’un B.E.B.E. »

Et voilà, c’est dit. Oui, elle l’a dit !

{Et toi, petit homme tu es en chute libre de ton nuage de fantasmes}

Alors ? Alors, tu réponds quoi ?

{Oui, je vois bien que Toi en bon mari, tu réfléchis à vitesse grand V. en te disant que de toute façon aucunes de tes réponses ne conviendront puisqu’en fait tu sais que la merveilleuse femme en face de toi qui a posé cette question « piège » analyse ta réaction corporelle.  Et tu te dis « Au secours, sauve qui peut ! »}

Bon les messieurs les époux, je vais vous expliquer. A partir du moment où ta chérie a cette idée en tête rien ne peut la lui retirer, sauf si vraiment tu ne veux pas et là, un conseil, il faut le dire tout de suite sans pincettes pour éviter le moindre faux espoirs.

Quand ta chère moitié te partage ce désir ce n’est plus une simple idée car elle a pris le temps de déjà peser le pour et le contre ; de murir son projet ; de trouver les arguments ; de l’imaginer ; de calculer l’arrêt de la pilule et la probable conception, d’idéaliser la vie de famille nombreuse…

Donc le désir est devenue une

O.B.S.E.S.S.I.O.N.

Oui, oui, déjà plus d’un mois qu’elle est à l’affut des ventres rebondis, des mamans qui allaitent, des fringues tout mignon tout plein. Elle s’est déjà réabonné à son magasine destiné aux mamans et lit des sites de prénoms.

Alors maintenant qu’elle a bien muri le projet et a annoncé la couleur c’est à vous de jouer 🙂 .

Quelques petite conseils :

  • Soyez toujours honnête lorsqu’elle vous pose la question
  • Si nous devenons trop étouffante avec ce projet ou voire flippante (je suis sûre que nous pouvons l’être) : Freinez-nous !
  • Soyez attentifs mais évadez-vous pendant nos longs discours sur la maternité
  • Rêvez aux prénoms avec nous, laissez place à l’imagination et l’humour
  • Projetez-vous avec nous pour l’avenir, l’organisation

Et surtout, surtout, faites de cette période non pas une obligation de procréation mais laissez place à la sensualité, la tendresse, le désir, l’imagination, la créativité et l’amour et tout ceci à 2 !

<écrit le 22 mars 2016>

L’apprentissage de la propreté

** Petit dernier va à l’école dans quelques jours = Apprentissage de la propreté **

Et oui, mon petit dernier va faire sa première rentrée scolaire dans quelques jours. Par conséquent, nous sommes en plein dans l’apprentissage de la propreté depuis plusieurs semaines et j’imagine que comme partout, nous avons le droit à des accidents. Nous essayons un peu tout : le pot dans notre pièce de vie, le pot proche de nous mais caché par un rideau, le pot dans nos WC, aller aux WC en même temps que lui, l’applaudir quand il fait dans le pot, dès qu’il y a un accident l’amener au pot pour qu’il termine, faire une course pour aller au pot, chanter une chanson de victoire au pot … Bref, nous ne manquons pas d’imagination!! Nous en rions tous les jours 🙂 🙂 Puis il y a les fois où petit-homme est tellement pressé qu’il n’attend même pas d’être bien installé et psss… Alors en effet il a l’idée d’aller au pot seulement c’est tout le tour du pot qui est trempé et non le pot hihi 🙂

Comme tout parent, nous pensons à l’approche de la rentrée et commençons un peu à nous inquiéter car nous savons que l’école accepte un ou deux accidents mais pas plus. Puis en y réfléchissant bien, notre petit-homme n’a que 2 ans et demi et s’il doit rentrer à l’école l’année prochaine ce n’est pas non plus un drame. Dans certains pays, les enfants font leur première rentrée scolaire à 5 ans. Je me souviens encore de l’apprentissage de la propreté de notre choupette. Elle avait eu le déclic 2 semaines avant le jour de la rentrée. J’ai entendu dire que pour les garçons, l’apprentissage de la propreté est un peu plus long donc je ne m’impatiente pas et encourage mon petit-homme. Depuis deux ou trois jours, il est tout fière d’aller au pot et de nous annoncer qu’il a réussi à faire !!!

Dans quelques semaines, nous rirons de cette période et nous dirons que nos enfants ont vite grandit et que le temps passe tellement vite. Nos deux zamours seront à l’école et ils ne seront plus nos petits bébés mais nos enfants qui grandissent si vite. Tout cela me rend parfois nostalgique de leur période bébé où je les allaitais encore et les laissais s’endormir dans mes bras. Aujourd’hui ils aspirent à être autonome et à montrer avec fierté à leur parent chéri qu’ils sont en effet devenus grands. « Et surtout, ne plus dire d’eux qu’ils sont petits, ils sont grands ». Et oui, mes petits loulous grandissent et quel joie de lire leur bonheur sur leur visage quand ils sont fières de ce qu’ils ont accompli même s’il s’agit d’un pipi au pot 🙂

Un week-end fatiguant

** 1, 2, 3 contaminés **

Vendredi c’était les 5 ans de ma princesse. Et pour le repas du soir j’avais imaginé un bon festin et un beau gâteau tout cela dans une bonne ambiance et surtout une Super-Maman en pleine forme. 🙂 Apparemment la nature en avait décidé autrement. Dès le matin de son anniversaire, j’ai compris que les choses ne se passeraient pas comme je l’avais espéré. En effet, dès mon arrivée au travail, j’ai dû repartir à cause de maux de ventre. J’ai donc enchaîné les examens médicaux pour comprendre que j’avais été contaminée par l’épidémie du moment « la gastro » 😦 Elle a choisi son moment cette gastro!!

Pour vous avouer, j’étais épuisée, mais je ne pouvais pas faire la maman malade et ne pas préparer le dîner d’anniversaire de ma choupette. J’ai donc souffler un bon coup et fais une bonne sieste pour être d’aplomb et me mettre aux fourneaux. Heureusement que son papa a pris le temps de monter avec elle son cadeau d’anniversaire. Me voilà donc debout, avec mes crampes d’estomac, à préparer les petites bouchées et le gâteau d’anniversaire. Finalement, j’ai décidé de faire un simple gâteau au chocolat décoré avec un disque en sucre sur le thème de ?? Je vous laisse deviner… Oui oui, encore La Reine des neiges. Je me rattraperai à sa fête d’anniversaire avec ses copines, je ferais un beau gâteau avec des décorations.  Nous recevons mon petit-frère et sa chérie pour plusieurs jour et par chance ils ont pu nous aider à préparer les petites bouchées. Et nous voilà à accueillir des amis pour la soirée. Bien évidemment, j’avais pris le temps de masquer à l’aide de maquillage ma mine blafarde et mes cernes. Il y avait une très bonne ambiance et j’ai pu constater que finalement ma choupette n’avait pas besoin d’une soirée grandiose. Elle était très heureuse de souffler ses bougies Reine des neiges et de manger (uniquement 🙂 ) le disque en sucre Reine des neiges. Moi, par contre, j’étais HS. Je prenais même le temps de m’isoler pour m’allonger (Mère indigne ou pas?). Le lendemain, devinez quoi??? Une gastro, ça se partage? Nan? Et bien la chérie de mon petit frère fut contaminé également et plus tard dans la soirée ma fille également. G.E.N.I.A.L., super week-end en perspective! Tous nos plans tombent à l’eau. C »est donc Super-Papa et Super-Petit-Frère qui font les infirmiers. Au programme : repos, repos, repos, médicaments (aussi). Les nuits étaient coupées par les appels de ma fille qui gémissaient de douleur et la queue aux toilettes. Bah oui, un seul WC pour trois contaminés, c’est un peu compliqué 🙂 🙂 Enfin, bref nous sommes lundi et nous commençons à peine à manger et à revivre (en quelque sorte). PFFF, Gastro quand tu nous tiens! L’avantage de ce repos-forcé c’est que j’ai le temps d’écrire et de lire et aussi et surtout de profiter de mes loulous.

Les anniversaires des copines de ma fille

** Les anniversaires des cop’s de ma princesse **

Depuis l’année dernière, ma fille a le plaisir, la joie et l’excitation d’être invitée aux anniversaires de ses copines. Heureusement, ce n’est pas encore la période des Pyjama’s Party, même si je sais que ça va vite arriver (sauf si une nouvelle version des Birthday Party voir le jour :)). Ma fille étant du mois d’août, j’organise sa fête d’anniversaire début septembre après la rentrée scolaire. L’année dernière fut la première fois où j’organisais sa fête avec ses copines d’école. Alors j’ai voulu faire quelque chose de spéciale. Je me suis mise aux fourneaux pendant sa sieste pour confectionner son gâteau d’anniversaire (photo à l’appui). Pour tout vous dire, c’était la première fois que je me lançais un tel défi. Je sais qu’il y a des mamans qui font tellement plus et mieux mais je me suis lancée tout de même le défi de lui faire cette surprise (avec l’aide des bras musclés de mon homme). J’ai été touchée de voir la stupéfaction et l’émotion de ma fille dans ses yeux lorsqu’elle a découvert son gâteau. J’avais également organisé des activités toutes simples et des temps libres. Ma Super-Maman était aussi de la partie. Ce fut une après-midi très dynamique, amusante et remplit de joie (même si parfois il y avait des mini-disputes pour partager les jouets 🙂 ) Au départ des copines, ma fille a eu la joie de distribuer des sachets surprises (comme partout je crois 😉 ) Bref, me voilà en train de vous raconter l’anniversaire de ma propre fille et non celui de ses copines alors revenons à nos moutons. Je suis donc missionnée à chaque anniversaire de ses copines pour l’accompagner et j’en profite pour rencontrer les mamans et copines puisque ne pouvant être présente à la sortie de l’école je n’ai pas l’opportunité de les rencontrer. Mais la mission confiée par mon adorable choupette ne s’arrête pas là! hihi, ma fille étant réservée dans un groupe de plus de 3 fillettes, me demande de rester tout l’après-midi avec elle. Et si par malheur, j’essaie de profiter de sa concentration dans un jeu pour m’échapper (oh la mère indigne, elle veut S’E.C.H.A.P.P.E.R. et abandonner sa fille et en plus dans son dos, la H.O.N.T.E. :() ; ma choupette me rattrape et pleure toutes les larmes de son corps. Et vous savez quoi, évidemment que je reste pour épauler ma fille. Je ne suis pas non plus sans cœur:) Alors je reste! Vous devez vous demander pourquoi je comptais partir? La première réponse c’est : Nan mais sérieux vous avez déjà entendu des perruches parlées non-stop!! :):) et ma deuxième réponse qui est vrai, malgré ce que vous pouvez croire en suivant ce blog, je suis une maman timide et quand je rencontre pour la première fois des mamans je crains leur jugement. Eh oui je suis comme ça. Tout ça pour dire que grâce à ma fille adorée je surmonte cette angoisse et reste avec les mamans. Et c’est super parce que je fais connaissance avec elles et découvrent que nous sommes toutes pareilles! De plus, j’adore regarder les différentes décorations et activités pendant ces anniversaires. Je reste bouche bée quand je vois tout ce que les mamans sont prêtes à faire pour faire en sorte que l’anniversaire de leur chouchou soit au TOP du TOP. J’ai participé et aidé une maman lors des activités pour l’anniversaire de sa fille et je peux vous dire que même moi je me suis prise au jeu.Si je vous écris cet article c’est aussi parce que le dernier anniversaire auquel ma choupette a été invité était S.U.P.E.R.B.E. et m’a fait réfléchir sur plusieurs sujets. La première chose, c’est que cette incroyable maman (et je dis bien incroyable car elle est à mes yeux une super-super-maman) a organisé l’anniversaire de sa fille ainée alors qu’elle avait accouché 15 jours en arrière (d’un très beau garçon) de son 4ème enfant (oui, oui 4ème). Moi ça m’épate, car de mon côté 15 jours après l’accouchement de mon 2ème enfant j’étais complètement épuisée. Mais elle, elle était resplendissante et semblait tellement heureuse! Et non seulement, elle avait tout prévu pour sa fille et les copines mais (et c’est la deuxième chose qui m’a scotché) elle avait fait un buffet pour les mamans!!! Troisième chose, contrairement à d’autres anniversaires, elle avait prévu quelques activités mais pas trop pour laisser les filles s’amuser entre elles et j’ai trouvé que c’est tout aussi bien. Elles se sont éclatées!! Puis pour terminer, il n’y avait pas 4 ou 5 fillettes mais presque 10 (et également les frères ou soeurs)!!! Et tout c’est bien passé. La décoration était top. J’ai passé un excellent moment avec toutes ces mamans. Nous avons pu échanger sur nos expériences de maternité, d’éducation, de vie professionnelle et sur la vie scolaire. Et j’en  ai même profité pour faire de la pub pour mon blog 😉 Pour conclure c’était une après-midi Mères et Filles qui reste dans ma tête avec de très belles rencontres.

J’ai aussi été épatée par cette maman-organisatrice mais pas seulement pour sa parfaite organisation, mais également pour sa manière d’être. C’est une maman de 4 enfants, jeunes enfants (de 6 ans à 2 semaines), et à chaque fois que je la rencontre, que ce soit chez elle, dans un magasin, pendant une activité scolaire ou lors d’un défilé dans notre village elle semble tellement épanouie et dévouée dans son rôle de Maman. Elle a l’air tellement calme et disponible pour ces petits et elle est également douce avec les autres mamans. A côté, j’ai l’impression d’être une hystérique, excentrique et paniquée 🙂 🙂 A chaque rencontre, j’apprends beaucoup d’elle (même seulement en échangeant un regard). Cette maman est vrai un rayon de soleil que j’ai grand plaisir à voir.

Si j’écris cette chronique seulement aujourd’hui, pour deux raisons 🙂 D’une part parce qu’il m’a fallu du temps pour rédiger le message que je voulais passer et d’autre part parce que ma princesse va souffler ses 5 bougies vendredi prochain. Par conséquent, je réfléchis sur le thème de sa fête, l’organisation, les activités, la date idéale… etc En parfaite mère imparfaite je souhaiterais lui faire plaisir et voir des étincelles dans ses yeux de petite fille.

 

Mère et Belle-Mère en même temps

** Mère et Belle-Mère pendant 15 jours **

Comme je vous disais dans mon dernier article, pendant mes 15 jours de vacances en plus de combler mon rôle de mère je m’essayais à celui de belle-mère. Et oui, être mariée à un homme divorcé et papa amène à devenir belle-mère. Je ne sais pas pour vous mais de mon côté quand on me dit « belle-mère » je pense à celle dans Cendrillon. Vous savez la toute vieille, moche et tellement méchante!!!  Et pourtant, comme dans le film « Mother’s day », il y a aussi la belle-mère toute jeune, taille mannequin, ultra cool mais bizarrement je ne pense pas automatiquement à celle-ci 🙂 Alors me voilà, à endosser ce rôle pendant 15 jours. Mais c’est quoi exactement être belle-mère? Et quelle est la différence avec le rôle de mère? Théoriquement, la belle-mère (de ce que j’avais pu imaginer) c’est la seconde femme du papa qui est responsable du fiston seulement temporairement donc pas de souci ni d’inquiétudes et top car cela devrait ressembler à du chouchoutage pendant quelques semaines dans l’année. Oui mais attention, ce n’est que la théorie!! Car chouchouter le fiston de chéri peut susciter des jalousies dans la fratrie ?! Et oui j’ai mes deux petitous à la maison qui ne sont pas du même avis. J’ai donc pensé que vous raconter mes récits de belle-mère imparfaite pourraient vous intéresser, voire faire rire ou bien choquer 😉

Ben, voilà, mes vacances commencent tranquillement avec mes loulous et ma Super-Maman. Puis quelques jours après, l’excitation à la maison est de rigueur. Et oui, mes petitous vont accueillir leur grand frère (enfin pas tout à fait puisqu’ils ont juste le papa en commun donc demi-grand-frère). De leur côté, c’est plein d’énergie qu’ils se préparent à partager leurs chambres, leurs jouets, etc… Mais de mon côté, c’est un autre sketch. Et oui, car il n’a pas les mêmes habitudes alimentaires, ni la même éducation et pas le même âge que sa demi-sœur et son demi-frère. Alors, je vous avoue que pour moi c’est plutôt l’inquiétude qui me gagne. Surtout quand tu es du genre « miss tout doit être parfait et merveilleux dans le monde des bisounours ». Alors, nous embarquons dans une superbe aventure qui promet d’être animé et loin d’être ennuyeuse. Les deux premiers jours, tout se passe à merveille, car tout ce petit monde est très content de se retrouver. Les câlins, les rires, la complicité sont au rendez-vous. Oui, mais … Entrons dans le vive du sujet. Comme dans la plupart des fratries, il y a des disputes et c’est là que le rôle de belle-mère se complique. Parce que, moi en mère louve j’aurais tendance à protéger mes louveteaux et puis en même temps je déteste l’injustice et je voudrais que mon jugement soit équitable pour tous, tu parles oui! Il y a toujours un mécontent, une victime, un coupable, un pauvre innocent dans les histoires 😉 Vous me direz que jusque là c’est partout pareil. En effet, je vous l’accorde, sauf que comment vous faites pour stopper une dispute en parlant à un enfant qui n’est pas le votre sans qu’il se sente mal aimé, exclut ou autre??? Le fiston de papa a deux autres demi-frères du côté de sa maman. Il est donc habitué à jouer avec que des garçons. Alors quand sa demi-sœur arrive avec une poupée, un puzzle Charlottes aux fraises ou les films de Barbie ; bah autant dire que lui ça ne l’intéresse pas, mais alors pas du tout. Et puis c’est un ado, donc les jeux de petits c’est sans façon. Il est disponible pour jouer avec le petit demi-frère mais pas avec sa demi-sœur. Imaginez la déception de ma choupette. Alors la seule manière qu’elle trouve pour attirer son attention c’est? c’est… de l’embêter! Du coup, ça finit en dispute. Comment intervenir sans créer plus de tensions entre eux. Je prends donc le temps d’expliquer à ma choupette qu’il y a d’autres moyens de se faire entendre et à son demi-grand-frère qu’il est important qu’il partage son temps avec sa demi-soeur et son demi-frère. Pfff, quenini, autant p***** dans un violon 🙂 Bon bref, des disputes il y en a partout, n’est ce pas ?! J’avais beau essayer de repenser aux clefs que j’avais appris pendant mes ateliers parents, ça ne fonctionnait pas.

Passons aux consignes au sein de notre cocon familial. Chez nous, chacun a sa place, chacun peut parler et raconter ce qu’il a envie  de raconter et surtout on A.D.O.R.E. les câlins. Alors quand mes bisounours courent vers leur frère faire un gros câlin (je vous l’accorde plusieurs fois dans la même journée et non pas seulement pour dire bonjour et bonne nuit) que celui-ci est surpris et ne sait pas comment réagir? Alors on lui apprend à faire des câlins. Pas avec moi, car je me sens gênée et qu’il n’est pas aussi affectif que nous. Ce n’est pas évident ni pour lui ni pour nous car on doit refaire connaissance à chaque visite et réexpliquer les comportements de chacun pour mieux se comprendre.

J’essaie d’être une bonne belle-mère sympa, disponible et à l’écoute cependant j’ai parfois l’impression d’être à côté de la plaque et la vieille sorcière de papa?! Parfois, il m’arrive de me sentir démunie face à ce jeune adolescent qui est tiraillé et ne sait pas comment se faire comprendre. D’autant plus que de mon côté, j’ai grandi avec un beau-père mais dans une situation différente car mon papa ne fait plus parti de ce monde donc je n’avais pas deux référents faces à moi, je ne peux donc pas m’aider de mon expérience personnelle. Là c’est très délicat, car j’ai des limites à respecter, enfin je crois, nan? Je ne veux pas prendre la place de la maman et j’aimerai lui apporter ce dont il a besoin pendant ses visites chez nous. Je me pose tellement de questions sur mon rôle à jouer auprès de lui, en quoi puis-je l’aider? Qu’est-ce que j’ai le droit de lui apporter sachant qu’il vit avec sa maman? Qu’est-ce qu’il m’autorise à faire? De moi-même, je vais parfois être distante et réservée sur mes sentiments avec lui et pourtant je vois bien qu’il observe ma manière d’être avec mes amours. Quand je raconte l’histoire du soir à ma fille, il s’approche dans le couloir mais n’ose pas entrer dans la chambre, quand je baigne mon fils il vient regarder sans participer aux jeux aquatiques ; et pourtant j’aimerai tellement lui dire « Viens jouer avec nous » ou « Tu veux venir avec nous écouter l’histoire » « Tu veux un câlin du soir? ». Malheureusement, je ne le fais pas, pourquoi? En fait, je ne sais pas vraiment : la timidité, la peur, parce que je ne suis que belle-mère. Enfin bref, comme le rôle de mère on apprend tous les jours et j’espère que les prochaines je pourrais être plus à l’écoute de ses émotions.

Super-Mamie et Super-Grand-Mamie

** 1, 2 ,3 ,4  générations **

Et oui pendant cette période estivale, j’ai eu pour mon plus grand plaisir la chance d’accueillir ma maman et ma mamie. C’était incroyable pour mes petits loulous : Mamie et Grand-Mamie à la maison! Qui est la maman de qui? Alors Maman est ma maman, Mamie est la maman de ma maman et Mamileine est la maman de ma mamie 😉 Pas facile, mais plutôt amusant, de devoir expliquer à mes chouchous. Nous avons même profité de cette occasion pour immortaliser les 4 générations féminines sous le même toit. Lors d’un repas avec la famille, nous nous sommes demandés combien de petits enfants pouvaient avoir notre mamie. Hallucinant, notre mamie a 16 petits-enfant, 17 arrières petits enfants et 1 arrière arrière petit enfant! C’est une SUPER-SUPER-MAMIE! Je trouve cela tellement beau et en plus elle fête tous les anniversaires. Alors ça donne quoi quand Super-Super-Mamie est parmi nous? Rien ne change, et oui elle est en pleine forme pour écouter ces arrières petits enfants et quand, toi en tant que parent tu montres ta fatigue, elle t’explique avec joie que oui en effet, c’est ça être parent. Elle a plaisir à faire part de son expérience et avoue même que parfois ces 6 enfant (oui 6) l’a poussait à bout. Et elle te raconte cela avec légèreté et plein d’amour pour ses enfants. Rien de tel que d’écouter l’expérience de ta Super-Super-Mamie pour ouvrir les yeux et redevenir Super-Maman. Avec Super-Super-Mamie on continue à jouer, à sauter, à crier, à courir, à pédaler car elle sait pertinemment qu’un enfant reste un enfant. C’était également l’occasion pour les enfants de mieux connaitre leur arrière grand-mère, de lui poser des questions, de lui montrer les choses qu’ils savent faire, de lui faire visiter notre quartier, et découvrir que leur propre malice vient bien de leur arrière grand-mère …

Et, pour moi aussi c’était l’occasion de la chouchouter. J’ai même pris le temps de lui parler de mes chroniques qu’elle a eu plaisir un lire et à entrer dans ma vie de Maman (j’aime penser que celles-ci l’ont fait replonger dans sa vie de maman?). Puis, j’étais ravie de sortir au restaurant dîner en sa compagnie et celle de ma maman. Trois générations à partager un repas dans un bon restaurant italien proche du lac Léman. Quoi de mieux pour échanger nos expériences de maman, partager des souvenirs mais aussi découvrir des choses que je ne connaissais pas à son sujet. Ce fut un soirée très très amusante et animée!

Un grand merci à ma Super(-Chipie)-Mamie d’avoir pris le temps de partager son savoir éducatif et d’être toujours au top et dispo pour ces petits, arrières, arrières petits enfants 🙂

Les vacances à 5

** 1, 2, 3 à l’arbodage !!! **

Après de longues journées sans pouvoir lire mes nouvelles, me revoilà pour votre plus grand plaisir 🙂 . Je peux vous confier que pendant mes 15 jours de vacances j’en avais des récits à vous raconter mais le temps me manquait. D’autant plus que pendant mes vacances (oui, je dis « mes » car ma moitié n’était pas en vacances, lui!) j’avais trois enfants qui n’étaient pas à court d’idées pour occuper les journées. Vous vous dites : trois? trois? mais pourquoi? Je suis également belle-mère et par conséquent le fils de mon mari est venu passer 15 jours chez nous. Pas évident de mettre d’accord les trois monstrinous pour le déjeuner, les sorties, les activités, les séances de dessin animé, ou encore de trouver qui a embêté qui ou qui a vidé la moitié d’un tube de dentifrice en un brossage de dents (vous me direz, pourquoi chercher à savoir, ils vont tous se montrer du doigt à tour de rôle:) ) Enfin bref, je ne suis pas certaine que ce soit de reposantes vacances mais pour sûr ce sont des vacances en « famille »! Heureusement, j’avais le plaisir d’accueillir ma Super-Maman qui s’est montrée très disponible pour nous tous et avait toujours de bonnes idées de sorties ou activités. Alors voilà nos journées étaient rythmées de balade à vélo, promenade au bord du ruisseau, course en draisienne, demi-journée à la piscine … Certainement comme la plupart des vacances des autres familles ?! 🙂 Les trois mousquetaires s’entendaient parfois bien et d’autres fois moins bien, vous me direz que c’est partout pareille, n’est-ce pas? L’aîné étant déjà ado, il n’était pas toujours facile pour lui de jouer au jeu de sa petite sœur et son petit frère. Et encore, jouer à la tuture ça va mais alors jouer à la poupée B.E.U.R.K. 🙂 Il faut donc essayer de trouver un temps de jeu adapté à chaque âge, du moins essayé:)

Les vacances avec les trois, c’est aussi l’occasion pour eux de se retrouver, se montrer les choses qu’ils peuvent faire, apprendre de nouvelles choses et surtout se redécouvrir. En conclusion, sachant que mes vacances se terminent, ce fut animé, bruyant, divertissant, épuisant 😉 mais surtout une pause familiale ou chacun prend le temps d’écouter l’autre et de faire plaisir à l’autre.